Bonjour toi 😉

Quand un livre de Françoise Bourdin paraît, je n’hésite pas. Le gros problème c’est qu’il m’est impossible de le laisser attendre dans ma PAL. L’autre ennui et de taille, c’est qu’une fois commencé, il est quasiment impossible de ne pas le terminer alors que je sais parfaitement qu’il me faudra attendre un an pour lire le prochain !

Je partage avec toi mon retour de lecture.

Sur l’île de beauté l’histoire d’une famille unie pour le meilleur et pour le pire…

Depuis la mort du patriarche Ettore Bartoli, c’est son épouse Lisandra qui a repris les rênes de l’Hôtel Bleu Azur, un des fleurons de l’hôtellerie corse. Epaulée par deux de ses quatre enfants, Giulia et Ange – ce dernier étant le successeur désigné pour reprendre un jour le célèbre hôtel du flamboyant cap Corse – Lisandra n’a jamais manqué d’énergie pour faire prospérer l’ancienne petite auberge du grand-père d’Ettore, jusqu’à obtenir, au fil des ans, sa quatrième étoile.
Mais le travail en famille est parfois paradoxalement un challenge plus difficile que les autres entreprises. Tout en essayant de laisser le plus d’initiatives possible à ses enfants, respectant leurs idées de changement, d’amélioration, de modernisation des conditions d’hébergement des clients, parfois même en allant jusqu’à donner raison à la jeunesse, Lisandra, qui a conscience de vieillir, n’est pourtant pas prête à s’effacer.
Et puis, au-delà de l’intendance de l’hôtel et du domaine, et des difficultés du quotidien – de la gestion du personnel et des egos, à celle de la clientèle exigeante voire capricieuse, en passant par les problématiques liées la récente crise sanitaire – il y a les tracas personnels de tout un chacun. Giulia qui élève seule son fils de 10 ans Matteo, Ange qui est fiancé à Inès, la belle espagnole qui ne s’intègre pas au clan très fermé des Bartoli, Lucca le frère aîné, jeune avocat brillant qui a tout pour être heureux, si ce n’est que sa femme et lui n’arrivent pas à avoir l’enfant qui manque à leur bonheur… et que l’adoption n’est pas une option pour Lucca. Et enfin Orso, le troisième fils Bartoli. Orso dont le tempérament borderline inquiète et mobilise la famille, Orso qu’il faut surveiller à chaque instant comme le lait sur le feu….

Je retrouve avec plaisir et comme toujours l’ambiance familiale chaleureuse. Un hôtel 4 étoiles dirigé par une femme, Lisandra, de main de maître.

Une fois n’est pas coutume, il n’y a pas de couple. Les enfants de Lisandra sont célibataires, même si Ange est prêt à se marier avec la belle Inès.

Mais quand on est propriétaire d’un tel établissement renommé, il faut faire de nombreux sacrifice afin que son statut reste en haut de l’affiche, la concurrence est rude et Lisandra va devoir accepter que ce qui a été créé par le patriarche évolue. Ce n’est pas toujours facile de laisser la main et de se sentir mise à l’écart même si ce n’est pas ce que veulent ange et Giulia. Le thème de la vieillesse est ici abordé avec bienveillance, on ne peut que bien comprendre ce que ressent Lisandra qui a donné sa vie pour que son hôtel soit aujourd’hui ce qu’il est.

Je retrouve donc la plume de Françoise Bourdin qui connait parfaitement comment rendre les sentiments de chacun humain.

Entre jalousie, amour, méfiance, les héros de ce nouvel opus font briller leur héritage, avec brio.

Que ne feraient-ils pas pour leur frère Orso au tempérament borderline. Je ne savais pas exactement ce que signifiait cette maladie. Orso voudrait être plus indépendant, mais il doit être continuellement surveillé. Peut-être faudrait-il lui faire confiance ?

Ce que j’apprécie dans les livres de Françoise Bourdin c’est que rien n’est laissé au hasard et à chaque fois, j’ai l’impression de vivre avec eux leur histoire. Les sentiments qu’ils éprouvent sonnent juste et peuvent permettre au lecteur de comprendre le comportement d’une personne parce que dans le roman, l’auteur a décrit exactement ce qu’il vit ou a vécu.

Une fois de plus, cette saga familiale m’a emportée et chaque héros joue son rôle à la perfection. Je t’invite à découvrir ce roman qui se déroule en Corse et où avec tact, Françoise Bourdin nous rappelle que les habitants aiment leur île et qu’il ne faut pas l’abîmer.

À très vite…

2 réflexions sur “Un si bel horizon – Françoise Bourdin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s