Histoire de couteaux et de fourchettes

Bonjour toi 😉

J’aime faire parler les objets alors j’ai imaginé ce que peuvent se raconter les couteaux et les fourchettes dans un tiroir. Pour corser un peu le travail d’écriture, j’ai lancé le jukebox qui m’a dressé quelques titres et je les ai insérés dans l’histoire.

Voici la playlist : Ne me quitte pas (Jacques Brel) – La recette (Slimane) – Ce soir (Amir) – Ps Je t’aime (Christophe Willem) – Sans moi (La Zarra) – Elle danse encore (Shym) – C’est bon (Emma Peters) – Coup de vieux (Bigflo et Oli). – On a pris le temps (grands corps malade) – Message personnel (Françoise Hardy) – Laisse aller (Claudio Capéo) – Encore et encore (Francis Cabrel) – C’est ma vie (Adamo).

Voici l’histoire 👇

– Je m’ennuie, soupire P’titedent

– Elle danse encore, répond en baillant L’Éplucheur, tu n’es pas près de sortir de ton tiroir, Laisse aller.

Il en avait assez d’éplucher encore et encore. Parfois les légumes étaient moches et flétris alors il s’échinait pour rien. Elle suivait pourtant la recette, mais elle n’était vraiment pas douée et souvent parce qu’elle était très occupée, elle oubliait ses carottes et patates dans un coin.

– On n’est pas bien tous les deux murmura L’Éplucheur en se rapprochant de P’titedent. Le tiroir est bien rangé et…

– Pas si bien que ça, rit P’tite dent, qu’est-ce que tu fais dans ma rangée ? Tu ne devrais pas être avec tes potes ?

– Elle s’est encore trompée et puis je ne les aime pas trop les autres, trop pointus parfois ils me piquent quant à CoupePain avec ses dents de requin, il fait le malin.

– Tu as pris Un coup de vieux l’ami, clama Opinel du fin fond de l’armoire, tu radotes. Un jour Elle va te mettre à la poubelle. Avec un peu de chance, tu seras recyclé.

– Parle pour toi, regarde où elle t’a fourré, rugit L’Éplucheur.

– Je suis avec le Laguiole tandis que toi, allez avoue, t’es où ? Nulle part. En fait, tu n’as pas ta place ici. Je me demande où elle t’a dégoté d’ailleurs, Elle qui est fan de couteaux. Tu ne ressembles à rien, tu es tout petit et racorni.

L’Éplucheur se regarda. Effectivement, il n’avait aucun poinçon qui attestait sa notoriété. P’titedent se rapprocha.

– Ne les écoute pas, ils font les malins parce qu’ils sont jaloux.

– N’empêche, tu pars souvent Sans moi et à chaque fois, je crie dans ma tête Ne me quitte pas mais tu t’en moques.

– Est-ce ma faute si Lui, préfère son Opinel ?

– Ouais, mais tu fais ta belle, d’ailleurs, tu te maries avec tous, toi ! Tandis que moi, je sers pour éplucher les carottes, les pommes de terre… Je ne suis jamais astiqué. Toi, tu brilles comme les autres.

– Et c’est reparti ronchonna Opinel. On n’est pas de la même classe que veux-tu que je te dise ! On a pris le temps de te l’expliquer quand même !

– Vous faîtes les malins, mais s’il n’était pas là, réagit p’tite dent, vous ne sortiriez pas beaucoup de votre tiroir. Il faut bien que les légumes soient déshabillés pour que vous puissiez entrer en action.

– Regarde-la protéger son amoureux, ricana Opinel, c’est un vrai message personnel que tu lui envoies là ! Comme s’il ne pouvait pas se défendre tout seul.

L’Éplucheur commençait à s’agacer. La musique s’était arrêtée. Il entendit qu’Elle s’approchait de l’armoire en chantonnant. La lumière se fit d’un coup et le tiroir fut tiré d’un coup sec, ils se cognèrent les uns contre les autres mettant ainsi la pagaille.

L’Éplucheur se retrouva collé contre P’titedent qui murmura :

— Ps Je t’aime.

Il l’entendit à peine, il fut enlevé dans les airs et se retrouva près d’une feuille de papier journal et de quelques courgettes. Saisi par une main adroite, il se mit à chantonner en épluchant : C’est bon de faire ce travail, si je n’étais pas là, qui le ferait ? Les autres couteaux ne savaient pas faire comme moi.

Les pelures des légumes tombaient régulières et L’Éplucheur se sentait fier. Bien sûr, il n’était jamais à l’honneur sur la table décorée, il n’accompagnait jamais P’titedent et il restait souvent sur l’évier, attendant qu’on le nettoie avant d’être rangé alors que les autres partaient. C’est ma vie pensa-t-il et finalement il en était fier.

© Isabelle-Marie d’Angèle (septembre 2022).

À très vite…

Florie

Bonjour toi 😉

Je te présente Florie 👇

Ce n’est pas un nouveau personnage, ni une héroïne que j’avais dans mes histoires.

Qui est -elle ?

Tu connais la petite voix qui te susurre à l’oreille ce que tout le monde pense tout bas ? Florie pourrait bien être elle ou celle que toi tu appelles intuition ? Tu sais, celle qui te souffle ce que tu dois faire ou ne pas faire mais que tu n’écoutes pas, c’est Florie. Tu devrais lui faire confiance plus souvent, tu t’éviterais pas mal de désillusions (oui oui je sais j’aurai du l’écouter 😕) mais parfois elle est parasitée par d’autres idées comme celles qui te disent de respecter la bienséance, de ne pas faire ceci ou cela parce que ça ne se fait pas.

Florie surréagit toujours et tu voudrais la faire taire mais quand elle parvient à se libérer parce qu’elle a été trop bridée, c’est pire, tu ne peux plus l’arrêter. Tu vois de qui je veux parler ? Elle parle sans filtre, elle attaque de front, elle bousille tout sur son passage, elle n’enrobe rien, comme on dit, elle ne te l’envoie pas par carte postale.

Souvent, elle te dicte d’écouter ton cœur mais toi tu hésites et tu résistes à la tentation ensuite tu regrettes et tu te dis Si j’avais su.

Tu ne l’aimes pas trop celle que moi j’appelle Florie, histoire de lui donner un peu de douceur, parce qu’elle te remet sans cesse en question, elle est fatigante et attachiante. Parfois, elle n’est pas là et tu la cherches parce que tu t’es habitué à elle. Un comble ! Quand comprendras-tu que si elle n’apparait pas c’est que tout va bien ?

Florie est apparue un jour… certainement parce que j’allais mal et elle ne me quitte pas. C’est elle qui m’a soufflé de reprendre la plume, c’est elle qui me rappelle des tas de souvenirs, des parfums, c’est elle que j’aurais dû écouter pour ne pas aller si mal, mais c’est elle aussi qui tente de me redonner confiance même si ce n’est pas gagné, c’est elle qui me fait me rebiffer, c’est elle qui me fait m’accepter comme je suis avec mon hypersensibilité mais c’est elle encore qui me fait dire non, alors que je ne savais pas…

Voilà qui est Florie et lorsque j’ai choisi ce prénom, je ne savais pas qu’il signifiait épanouissement. Voilà ce qu’on dit d’elle : Florie marque profondément les esprits par son côté affectif, son sens de l’écoute et son intuition hors du commun. Imaginative et sensible à l’aspect irrationnel de l’existence, elle affiche un certain penchant pour la magie, les mystères et le merveilleux. D’une franchise assez déroutante, Florie ignore le sens du mot « tact ». Son impulsivité la pousse à parler et à agir sans vraiment réfléchir aux conséquences.

Je ne crois pas au hasard…

A très vite…

Eté 2022 – Pêle-mêle

Bonjour toi 😉

Je te présente ci-après mon bilan de l’été pêle-mêle. J’ai certainement oublié des choses, j’y reviendrai sans doute.

On ne va pas se mentir, l’été a été chaud à tous points de vue. Canicule et feux de forêt. Je ne vais pas épiloguer sur ces chapitres, chacun l’a vécu à sa façon.

Humeur générale : Bonne. De toute façon, pendant les vacances, si la bonne humeur n’est pas au rendez-vous, ce n’est pas normal 😁. J’avoue que pour ma part, un grain de sable peut venir enrayer facilement la machine, mais dans l’ensemble, je ne m’en suis pas mal sortie.

Balades et séjours : Je suis allée au Pays basque. Je connaissais la région, mais je l’ai à nouveau redécouverte. Me réveiller au son des cloches des brebis qui passent devant le gîte, un régal. Les bavardages avec les habitants du village (110) alors que les Basques ne sont pas réputés pour accepter facilement les touristes ont été instructifs. D’ailleurs… Marie-Sophie s’est installée là-bas, tu imagines bien que je vais piocher dans ce que j’ai glané ici ou là pour raconter son histoire. Je me demande encore comment l’idée de ce déménagement m’est venu à l’esprit.

Je suis assez casanière, quitter ma maison et mes habitudes, c’est souvent synonyme de stress. Quand je débarque dans une nouvelle maison, un endroit différent, je ressens immédiatement si je vais m’y sentir bien. Là, c’était le cas. À tel point que j’aimerais y retourner plus longtemps et à une autre saison, histoire de voir si l’ambiance est toujours la même.

Ce que j’ai réalisé aussi c’est que pour les promenades, il faut souvent grimper 😊 et ça m’a saoulé de ne pas tenir le rythme. L’âge, les chaussures, le manque d’entrainement, bref, quand je ne gère pas à ma manière c’est compliqué. Du coup, je rumine et comme ça se voit aussitôt, on lit sur ma tête comme dans un livre ouvert, c’est très agaçant. C’est sûr que la vie à plusieurs au quotidien ça change tout, même si c’est avec mes enfants.

Retour à la maison : Oui, mais pas toute seul 😂. Je pensais pouvoir continuer à publier… Alors, c’est mission impossible quand tu as trois princesses qui squattent ton atelier soit pour y faire la sieste parce que c’est trop chouette ou c’est trop bien ou qui s’installe à ton bureau, pousse ton ordinateur pour colorier. Si j’avais la bonne idée de piquer quelques minutes pour l’allumer, histoire d’écrire quelque chose les questions fusaient Tu fais quoi ? T’en as pour longtemps ? Tu as bientôt fini ? Tu mets ta musique ? C’est quand qu’on sort ? C’est là que tu inventes tes histoires ? Et ça sert à quoi (ça, c’est la question qui m’a interpellée, c’est vrai, ça sert à quoi, il faudra que je me pose pour y répondre), On peut promener Oxybulle, c’est quand qu’on goûte ?

Tu as bien compris que c’était impossible de programmer quoique ce soit, de poser des idées sur le papier parce qu’elles disparaissaient de ton cerveau aussi vite qu’elles étaient apparues, parasitées par toutes ces questions 😁. Du coup, j’ai accepté de ne plus écrire. Mais… au bout de quelques jours, ça se bousculait dans ma tête et ce n’est toujours pas mis en ordre d’ailleurs 😂. Tant bien que mal, je tente de mettre tout ça en place et comme disait Jules Renard, Écrire c’est une façon de ne pas être interrompu.

Partie de Monopoly où je me suis faite plumer (satanée rue de la Paix 😂), spectacle de Guignol où les personnages sont toujours les mêmes, où les enfants crient aussi de la même façon, Sacré Guignol qui n’a pas pris une ride 😊.

Coloriages et tentative de dessiner 😁 (d’ailleurs, je te montrerai mon Bullet journal que je suis en train de fabriquer à mon image 😉).

Fête foraine aussi avec montée dans les manèges. Fou rire et vidéo qui me montre une fois de plus que je suis restée une vraie gamine. Bon, le lendemain, j’ai un peu mal partout mais chut ! 🤣 et je me suis rendu compte également que certaines attractions me fichaient la trouille et que je préférais les regarder d’en bas.

Lectures : J’ai terminé 5 pavés. Alors là, je me suis épatée. Tu auras le retour promis ! Je me suis régalée. J’en ai profité pour feuilleter les revues qui parlent des prochaines publications et je suis allée aussi dans les librairies… et je n’ai rien acheté même si l’envie était bien présente. Je suis restée raisonnable, j’ai une PAL qui a bien diminué d’accord, mais je n’en suis pas encore à Mon Dieu, je n’ai plus qu’un livre à lire 😂.

Musiques : Alors entre les comptines, les danses et le sirtaki que j’ai repris et appris à mes princesses, je n’ai pas manqué de sons. La bonne humeur était de mise ainsi que les fous rires et parfois les bagarres 😁 pour être à côté de moi 😊, là je me sens une vraie star 😎.

Et puis, j’ai regardé le jardin avoir soif, j’étais triste pour monsieur Chéri qui voyait dépérir ses fleurs. Pas d’eau, nous avons respecté !

Je crois qu’elles savaient comment faire… parce que certaines ont repris du poil de la bête comme on dit chez nous, elles redressent la tête. Elles ont réussi à garder des forces et gober les quelques gouttes qui sont tombées. Il faut dire que Monsieur Chéri avant les restrictions avait fabriqué toute une installation avec des bouteilles vides en plastique. Transformées en goutte-à-goutte, elles distillaient l’eau avec parcimonie. Je suis certaine que les fleurs avaient compris qu’il y avait danger, elles ne prenaient que ce qui leur était nécessaire pas plus. C’est comme Oxybulle, quand on la laisse toute seule, elle ne boit et ne mange rien, elle se jette sur sa gamelle que lorsque nous rentrons. (bon, elle ne reste jamais toute une journée complète solitaire, mais quand même !). Nous devrions faire de même et ne prendre que le nécessaire. Regarde comment est mon bégonia !

Bégonia rouge

Peut-être es-tu étonné que je ne parle pas de soirées entre amis. C’est simple, je n’en ai pas. Trop de blessures, trop de confiance donnée pour rien. Tu remarqueras dans toutes mes histoires, il y toujours un groupe d’amis. J’envie ceux qui se retrouvent en vacances, en soirée, qui s’appellent pour se remonter le moral ou demander des avis. Je suis trop entière ou je ne sais pas faire ou alors j’en demande trop, bref je n’ai pas la recette. Devenue trop méfiante, je me protège certainement trop.

Voilà en vrac mon été qui s’est bien passé et est… passé. Les journées passaient à grande vitesse. Non pas que je m’ennuie maintenant, mais je trouve que je prends plus le temps. Avec les enfants, il faut toujours faire tout et à toute vitesse pour ne rien rater. Tu es sur une activité que déjà il faut penser à la suivante… Exemple : tu crois que je pourrai aller à la piscine après ? Nous n’étions même pas encore dans la voiture 😁 , j’avoue que ça c’est éprouvant. Vivre le moment présent, ça n’est pas d’actualité. Remarque, j’ai mis de temps à réussir à le faire mais une fois que tu y es parvenu, difficile d’imaginer de revenir en arrière 😂.

Et toi ton été ? Raconte-moi 😊.

À très vite …

Salut la compagnie😂

Bonjour toi 😉

T’ai-je manqué ? En fait, tu ne t’es même pas aperçue de mon absence 😂. Normal, perdue dans la stratosphère de la toile, tu m’as zappée, mais … me revoilou ! J’espère que tu vas bien et que tu as passé de belles vacances, ou que tu t’es reposé. On en parle quand tu veux, tu racontes ici ou tu me fais un mail.

Comme c’est le jour des enfants, je ne vais pas t’abreuver de toutes mes péripéties de ces dernières semaines. On va y aller doucement pour la reprise.

Tu n’as pas oublié que demain c’était la rentrée ?

« Pourquoi faut-il que j’y retourne, j’y suis déjà allée l’année dernière et tous les jours en plus ! « 

Tu as préparé tes affaires ?

Heu… oui !

Alors si pour les enfants c’est demain la reprise, j’ai décidé que moi c’était aujourd’hui 😁. C’est fou comme mon cerveau se met en vacances quand je l’ai décidé mais au bout d’un moment, il commence sérieusement à me faire comprendre qu’il faut retrouver mon ordi, les personnages mis au tiroir ne demandent qu’à ressortir, les idées fusent à vitesse grand V dans ma tête et c’est le bazar (et je suis polie 😂). J’ai réouvert mes agendas, retrouvé mes notes, remis ma musique, feuilleté mes cahiers…

En vrac, je t’annonce le programme :

Reprise du journal de Marie-Sophie

De la poésie, des histoires, des chansons, des mots d’enfants, des citations, le journal d’Oxybulle, mes retours de lectures…

Mais aussi… des surprises… je ne vais pas tout te dire, tu découvriras au fil des jours.

Et j’ai enfilé ma tenue de boulot 😂 qu’en penses-tu ?

À demain les amis 💖

À très vite…

L’un dit Saint Jacques, l’autre s’amuse

Bonjour toi 😉

 » Si Saint Jacques est serein, L’hiver sera dur et chagrin « 

Le proverbe du jour, je te le partage, celui-là, jamais je n’y aurais pensé. Je pense que ça marche tous les jours 😂

« Que le coq chante ou non, le jour se lève « 

C’est la Saint Jacques aujourd’hui 25 juillet, fêtons-les 😊

Mais non pas celles-là !

Celui-là alors ?

Je chantais ça en canon ! Toi aussi ? Quelle concentration pour ne pas se tromper et aussi quelle partie de franche rigolade.

Savais-tu que l’expression du jour était faire la grasse matinée ? Alors, je vais me recoucher 😂 ça tombe bien c’est lundi et j’aime pas le lundi 😂.

À très vite…

Blog « c’est un peu les vacances »

Bonjour toi 😉

Contrairement à l’année passée, je ne vais pas mettre en pause mon blog. Rappelle-toi 👇

Non, cette année, ce sera plutôt 👇

Qu’est-ce que ça veut dire ? Tout simplement que les billets publiés ne seront pas forcément le bon jour, tu vois aujourd’hui, il devait y avoir une chronique littéraire… Il n’y en aura pas 😂.

Le blog se met en vacances 🏖🏖🏖 🏞🏕🛤 mais il fonctionnera toujours 😊. À quel rythme, ça ma p’tite dame va savoir 😂.

Dans tous les cas je note tout ce que j’aurai à te raconter 😊.

Ne sois pas triste, je ne suis pas bien loin, je te surveille 😂.

À très vite…

Nouvelles du jardin

Bonjour toi 😉

Le jardin change, certaines fleurs fanent alors que d’autres arrivent. Voici un florilège de ce qu’il se passe chez moi 😉

Bégonia rouge

Ce bégonia n’était pas au mieux de sa forme. Il est allé à la clinique de fleurs blessées de Monsieur Chéri et le voilà tout ragaillardi 😊.

Lantana

Ce lantana date de l’année dernière. Il a eu un coup de chaud pendant un week-end où nous étions absents. Mais Monsieur Chéri l’a requinqué pourtant il avait vraiment soif. Il est tout fleuri encore aujourd’hui 👇

Voici mes asters, rappelle-toi, je ne savais pas ce que c’était avant qu’ils fleurissent. les voilà 👇

Asters

Elles prennent beaucoup de place ces fleurs 😊 et le rosier a du mal à fleurir cette année. Monsieur Chéri pense qu’il a eu un coup de froid au mauvais moment 😕

Rosier

Il n’y a que celui-là qui fleurit encore, les trois autres ne font que des feuilles 😕.

Ici voici les belles de nuit qui s’étendent de plus en plus chaque année, même si Monsieur Chéri fait ce qu’il faut 😉 👇

Belles de Nuit rouges

Normalement, elles sont rouges. Je te les partagerai quand elles seront fleuries. j’aime bien leur léger parfum, d’accord tu ne pourras pas le sentir 😎.

Voici l’Agapanthe blanche. Je pensais qu’elle allait être bleue mais surprise !

Agapanthe

La voici de plus près, elle est magnifique mais elle ne sent rien.

Ici l’Hortensia est le roi, il se plait bien dans son grand pot et il a trouvé sa place contre le mur. Il est ombragé et ça lui plait. L’Hortensia en pleine terre ne se porte pas si bien.

Hortensia

Là, c’est la surprise ! Merci aux mésanges et autres oiseaux qui ont semé leurs graines de Tournesol 👇

Tournesol

Je te donnerai de ses nouvelles quand il sera fleuri. Il a germé entre les pierres 😂. Tu en vois un autre à droite beaucoup plus petit 😊 et ici il a poussé dans la jardinière, il est déjà en fleur 👇

Tournesol

Alors là, c’est aussi la surprise. Il n’avait pas refleuri l’an dernier. Voici mon Gardénia 👇

Gardénia blanc

Il parfume le coin où il y a le jasmin. Celui-ci a terminé sa floraison. Monsieur Chéri avait changé de place le Gardénia qui, à son avis, ne se plaisait pas là où il était. Il avait raison, d’autres boutons arrivent.

Voici mon Dipladénia qui n’avait pas refleuri l’an dernier 👇

Dipladénia

Le Rhododendron n’a pas fleuri, nous ne savons pas pourquoi. Peut-être un problème de taille au mauvais moment ou trop taillé 🙄. Il s’étend tant qu’il peut mais il reste vert 👇

Rhododendron

Le Fuchsia est sur mon appui de fenêtre. Parfois il exhale un subtil parfum. Je l’ai tout près de moi 👇

Fuchsia

Un pied de Menthe pour parfumer les jus de fruits, les glaçons, et les mojitos 😊👇

Menthe

Les Géraniums sont toujours fleuris mais ils commencent à passer, les gerbéras également. Les tomates cerise arrivent par contre, je te les montre la prochaine fois.

Voilà les toutes dernières nouvelles. Et toi comment ça se passe dans ton jardin si tu as la chance d’en avoir un ?

À très vite…