C’est au mois d’août…

Bonjour à vous,

Bienvenue à toi le mois d’août. Nous t’attendions depuis longtemps et voilà que tu arrives, mais n’as-tu pas oublié quelque chose ? LE SOLEIL ! 😂

Sur un air de C’est au mois d’août de Pierre Perret je fouille dans mes citations, mes proverbes et mes dictons.

Le premier attire mon attention et me fait rire Qui se marie le 1er août, la corde se met au cou ! Ah bon ?Je n’aime pas l’expression se mettre la corde au cou qui prend son origine au XVème siècle qui vient des vaincus qui se livrent. L’image du mariage dans tout ça en prend un sacré coup !

Quand il pleut en août, il pleut du miel et du vin, comme quoi le bonheur des uns fait le malheur des autres 😂. Les vacanciers crient J’veux du soleil et les viticulteurs appellent la pluie.

Quand août est pluvieux, septembre est souvent radieux. C’est vrai que l’arrière-saison est belle et tant pis pour ceux qui ont repris le travail. Ils râlent et ils ont bien raison. Heureux sont les retraités ou ceux qui n’ont pas d’enfants en âge scolaire. Les plages sont vides, le sable n’est que pour eux, et il y a du soleil ! Ne tardez pas trop pour la montagne… ne vous laissez pas surprendre par la neige 😂.

Je reste dubitative devant Quand août est pluvieux, août est radieux. Je ne sais pas comment le prendre… 😉 avec le sourire en tout cas.

Le 8 août, si tu t’appelles Dominique, c’est ta fête et ne te plains pas si le soleil pique. Je remarque que tous les dictons amènent une réflexion. La météo c’est un sujet incontournable et neutre finalement. Vous appelez un ami, un parent, et irrémédiablement après les salutations d’usage Tu as quel temps ? Et c’est parti pour au moins dix minutes de discussion sur le baromètre, le pluviomètre, la chaleur, le froid, et blablabla. Avouez !

Avec celui-là, surveillez le 1er, le 2 et le 3 août Tels les trois premiers jours d’août, tel le temps de l’automne.

Bref, installe-toi août et profitons encore de toutes ces belles soirées.

Si elles sont fraîches, j’enfilerai une petite laine comme disait ma maman, si elles sont chaudes je resterai plus longtemps à écouter les grillons et je m’enivrerai des parfums d’été. Il en y en a beaucoup si vous avez la chance d’être à la campagne.

Bel été à vous !

© Isabelle-marie d’Angèle.

Illustration Sophie Griotto

C’est les vacances

31 juillet. Chassé-croisé sur les routes des vacances.

Je me souviens…

Papa râlait parce que j’amenais toujours le truc qui n’entrait plus dans la voiture et sa phrase fétiche Je n’ai pas un J7, me revient en mémoire quand mon chéri me demande :

— C’est tout ? Il n’y a plus rien à prendre ?

Et c’est là que je me dis que peut-être, je pourrais encore aller chercher la paire de chaussures qui ira avec la robe, et un autre livre au cas où j’aurais tout terminé et que je n’aurais plus rien à lire, et l’écharpe ou le pull s’il fait froid… je ne pense pas à l’ordinateur qui pourrait me servir…

Devant le sourire goguenard de Chéri, je réponds.

— Non, il n’y a plus rien.

Il ne pousse pas le bouchon trop loin en ajoutant :

— Tu es sûre ?

Pour citer Michel Bussi, je dirais Le bonheur c’est simple. Il suffit d’y croire. Les vacances servent à ça. Le ciel sans nuages, la mer, le soleil. À faire le plein d’illusions pour le reste de l’année.

Papa disait lorsque la voiture démarrait et que nous quittions la maison :

— À partir de maintenant, ça décompte !

Que j’ai haï cette phrase.

William Shakespeare affirmait Si l’on passait l’année entière en vacances, s’amuser serait aussi épuisant que travailler.

Maman ajoutait :

— Il faut partir pour revenir.

Aujourd’hui, Être en vacances c’est n’avoir rien à faire et avoir toute la journée pour le faire. Rober Orben qui a dit ça ne pensait pas aux femmes qui ont toujours à s’occuper des enfants et à faire la cuisine… 😉.

La voiture est chargée et comme dans le jeu Tétris, tout s’imbrique, rien ne dépasse. On dirait que c’est fait pour ! Je suis admirative devant mon chéri qui classe ça d’une main de maître. Oui, c’est un classement, comme lorsqu’il range les courses sur le tapis roulant du supermarché et ensuite dans les sacs, puis dans le coffre, mais ça c’est une autre histoire.

Lorsque je regarde les véhicules qui nous croisent ou que nous doublons, je remarque des chargements qui brinquebalent, des vélos harnachés à la 6/4/2 comme dit mon chéri, des plaques d’immatriculation qui tiennent parce qu’elles veulent bien et qu’elles n’ont pas le choix.

Ils me font presque envie, parce que nous, ça ne se voit pas qu’on part en vacances.

Mais si… notre sourire béat en est la preuve puis l’odeur du café et des viennoiseries achetées avant de partir et qui seront dévorées au premier arrêt.

Et ça, c’est vraiment les vacances ! Il ne fait pas encore très chaud, la vapeur du café s’élève de la tasse, le croissant craque sous la dent.

Et je termine sur une citation de Georges Bernanos On peut faire très sérieusement ce qui nous amuse. Les enfants nous le prouvent tous les jours.

Je souffle sur mon café, ça fait des bulles, ça me chatouille le nez, je ris… J’ai dix ans, je sais que c’est pas vrai… mais j’ai dix ans quelque part…

© Isabelle-Marie d’Angèle

Nostalgie ou pas

Bonjour à vous !

J’aime bien écouter de la musique. Il parait qu’elle adoucit les mœurs, c’est Aristote qui le dit. C’est apaisant, relaxant (si vous n’écoutez pas du métal) ça fait du bien.

Bref, je me connecte à mon enceinte, je ne choisis aucune playlist et je laisse agir le flow traduisez que l’application va choisir pour moi ce que j’aime. (Ne pas confondre avec le flow qui désigne en musique le rythme ou les paroles, en rap par exemple).

Ne rêvez pas, elle est aidée parce qu’elle me connait bien et sait ce que j’écoute habituellement. Donc, je la laisse faire. J’avoue que parfois, elle me sort de ces trucs ! 😯. Je lui fais bien comprendre que je n’aime pas en mettant 😕. En général, ça se passe assez bien.

Alors c’est parti !

Rien qu’un ciel du groupe Il était une fois la chanson date de 1972 😂 Ah pour le coup, ça commence bien. Le pire… tenez-vous bien, je connaissais toutes les paroles. Ah Nostalgie… ça ne nous rajeunit pas tout ça, heureusement que je n’avais pas loin le miroir pour vérifier que je n’avais pas pris…. 50 ans !

J’espérais que la suivante allait être plus d’époques quand même ! Rien que le mot époque ça fait vieux pas vrai ? 😊

Prêts pour la 2e ?

Et si tu n’existais pas de Joe Dassin. Je ne suis pas surprise, je suis une inconditionnelle de Joe. J’aurais bien aimé faire partie de son équipe tiens !

Bon d’accord, elle date aussi celle-là. Une troisième ? Sérieux, je n’écoute pas que des années 70 quand même !!!

La même de Gims et Vianney. Ah quand même !

 J’adore le clip, profitez-en pour le regarder et écoutez les paroles.

Une autre ?

Un soir de pluie de Blues trottoir Ambiance feutrée de 1987. Une belle chanson de blues ! pas étonnant qu’elle ressorte souvent dans mon flow, j’adore le saxo.

Ce petit air de nostalgie vous a plu ? Je partagerai une prochaine fois. Allez parce que c’est vous, qu’est-ce que j’écoute en ce moment ?

Bebeto de Kendji GiracSoolking

À très vite 😊

Les nouveaux mots du dictionnaire

Je ne vais pas m’étendre sur les nouveaux mots qui fleurissent depuis 2020 et nous empoisonnent un peu la vie comme coronavirus, vaccinodrome, cluster, covid, distanciation.

Apparaît alors le télétravail qui était impossible et d’un coup, mais si c’est possible. Faut qu’on m’explique !

Je n’ai jamais entendu autant de Tu es positif ? Il vaut mieux ne pas l’être alors qu’on nous enseigne depuis des lustres qu’il faut l’être justement.

Si jamais tu l’es, tu passes en quatorzaine. Je connaissais l’expression être en quarantaine. Oubliez la cinquantaine, c’est tout à fait autre chose 😊.

Du coup on passe en confinement, puis en déconfinement. Dommage que le reconfinement n’existe pas parce qu’on l’a bien expérimenté. Et le redéconfinement, peut-être qu’il va exister aussi. Comme disait maman, faire et défaire c’est toujours travailler. Se confiner et se déconfiner, ça occupe ! 😂

Et le click and collect, heureusement qu’il existait celui-là même s’il n’était pas encore dans le dico.

Rions un peu, enfin moi, j’ai ri, vous je ne sais pas, parce que vous êtes peut-être un peu énervé 😂

Saviez-vous ce que c’est un zèbre ?

La question était posée à une passante dans la rue. Elle a regardé le journaliste d’un air de dire C’est une blague ? Vous me prenez pour une quiche ?

Heu non ! Je ne me permettrais pas madame.

Un zèbre, mon petit monsieur, c’est un animal à rayures, vous savez celui dont on dit qu’il est en pyjama.

Excusez-moi madame, mais il s’agit d’une personne surdouée.

Ah bon ? Ce n’est pas mon cas alors !

Donc, l’expression faire le zèbre qui veut dire faire le pitre, on en fait quoi ? et Drôle de Zèbre ? Ça peut coller, c’est quelqu’un hors norme 😉 les surdoués sont hors norme ? Ah bon ?

C’est vrai que si vous participez à une conversation où ne se retrouvent que des surdoués, vous vous demandez un peu de quelle planète ils arrivent. Peut-être qu’ils formeront un cluster de zèbres ? Deux nouveaux mots dans la même phrase, top !

Autre mot très à la mode qui prend sa place dans le dictionnaire.

Influenceur : Personne qui, en raison de sa popularité et de son expertise dans un domaine donné (la mode, par exemple), est capable d’influencer les pratiques de consommation des internautes par les idées qu’elle diffuse sur un blog ou tout autre support interactif (forum, réseau social, etc.). En clair, c’est quelqu’un qui influence. Heureusement qu’il est dans le dictionnaire celui-là, j’aurais bien cherché sa définition, elle est très compliquée.

J’arrête là mon bavardage qui j’espère ne vous a pas mis de mauvais poil traduisez de mauvaise humeur 😊

À très vite …

Mai

En mai, fais ce qu’il te plait !

Après Avril où ne te découvre pas d’un fil en référence à la météo très capricieuse, le mois de mai avec son soleil printanier et ses températures agréables nous invite effectivement à faire ce qu’il nous plait.

Vous imaginez un peu le bazar si chacun faisait à sa mode c’est-à-dire au gré de sa fantaisie ?

Alors je me lance, je fais ce qu’il me plait et partage au gré de ma fantaisie ce que j’ai repéré sur le mois de mai.

Chaque année, parait-il, la nature nous offre le mois de mai pour se faire pardonner Février. Encore ce mois ? Le pauvre, il n’a que 28 jours voire 29, et tout le monde lui tombe dessus.

Avons-nous eu un mois d’avril pluvieux ? Si oui, Mai sera joyeux !

J’ai trouvé ce proverbe formidable : la rosée de mai fait tout beau ou tout laid 😉 allons, pas trop de risque là ! À vous de choisir comment vous voyez les choses, c’est le verre à moitié vide ou à moitié plein.

Mai sans rose rend l’âme morose j’ai de la chance, adieu âme morose, j’ai déjà deux roses dans le jardin.

Le mois de mai se met sur son 31 en référence à ses 31 jours. Entendez-vous les autres mois Janvier, Mars, Juillet, Août, Octobre et Décembre s’agacer ? Du calme, les amis, Mai fait ce qui lui plait !

Et le muguet dans tout ça ? Il est beau, il représente la pureté, le bonheur, et il est très parfumé. À l’époque de la renaissance, on offrait un branchage le 1er mai pour écarter les malédictions de l’hiver. Charles IX ayant reçu un brin de muguet lors d’une visite de la Drôme, il décida de faire la même chose tous les ans.

Pourquoi porte-t-il bonheur ? Lors d’une première, Félix Mayol, auteur de la chanson Viens Poupoule arbore à sa boutonnière du muguet. Il fit salle comble, ce soir-là. Il le considéra comme son porte-bonheur.

Mais le saviez-vous ? Le muguet est toxique : ses clochettes et même son eau dans laquelle il a trempé. Comme quoi, tout ce qui est joli et parfumé n’est pas sans danger… Mais ça c’est une autre histoire ! 😊

Quarante abonnés 💖💖

Bonjour à vous 😊

Quand j’ai vu que vous étiez 40 abonnés à ce blog, sans compter ceux qui suivent ma page Facebook où là vous êtes 568 😍 oui je sais ça fait bien ! mais bon ! ce n’est rien par rapport à d’autres ! c’est juste un nombre ! Au départ, j’avais mis comme titre quarante followers, mais je préfère le mot abonné, beaucoup plus français.

C’est à vous les 40 qui êtes venus depuis peu que je m’adresse. Oui, vous, qui avez cliqué un jour sur un article au hasard, une histoire où l’héroïne vous a fait signe, une citation qui vous a interpellé, un billet d’humeur qui vous a fait rire, une chronique qui vous a fait envie d’acheter le livre. C’est tout ça que vous trouverez chez moi. C’est à vous que je dis Merci !

Je ne vais pas m’étendre sur tout ce que je fais ici, vous le savez ! Non, je vais plutôt m’étendre sur 40.

Quarante de fièvre ? Whaou, pas top !

Ali Baba et les quarante voleurs ? C’est mieux et je me souviens du film avec Fernandel et son accent. Mon papa me racontait l’histoire et j’adorais le moment où il disait Sésame ouvre-toi !  J’avais trop envie que ça arrive. Comme dans La sorcière bien-aimée j’aurais aimé savoir tortiller mon nez. Découvrir cette grotte pleine de trésors me faisait rêver.

Les quarante jours de Carême pour les chrétiens, et les quarante ans de Moïse et son peuple. Je suis d’accord, mes 40 abonnés n’ont rien à voir avec ça 😉.

Les quarante jours de déluge ! Noé et son arche. Après moi le déluge 😉.

Quarante, département des Landes. L’odeur des pins, les plages de Mimizan, Biscarosse, Hossegor. Dax et sa station thermale, sa féria et ses estrangers.

Vous n’auriez pas cru qu’en me suivant à quarante, ça ferait une belle caravane.

Et comme j’aime les expressions, je vous en cite une :

C’est reparti comme en quarante pour atteindre les 50, je pourrais alors parler des 50 nuances de Grey 😉 et vous me répondrez Je m’en fous comme de l’an quarante !

D’accord, il y en a deux ! C’est bien vous suivez ! Oui, à 40 😉.

Vous avez dit rouge

Bonjour à vous,

J’ai trouvé ça ce matin. J’aime beaucoup l’illustratrice, Mademoiselle Smoothie, et comme la citation me plaisait aussi je partage mon ressenti.

Audrey Hepburn… la classe ! Deux films me reviennent immédiatement en mémoire : Sabrina et Vacances romaines. Ils ne datent pas d’hier 1954 pour le premier et 1953 pour le second. Je n’étais pas née, mais quand je les ai regardés j’ai craqué !

Je suis une vraie romantique, alors ces deux films, que du gâteau. Quant à la coupe Sabrina, elle a fait des ravages à l’époque… Quelle classe ! Elle existe toujours et on l’appelle coupe Sabrina Vintage. Revoilà ce mot ! Finalement, il n’est pas si vintage, il est plutôt à la mode 😂.

La couleur rose ? Je suis plus rouge !

Un tempérament de feu, je vois souvent rouge. J’aime pas les feux rouges parce qu’ils m’empêchent d’avancer.

Rouge comme les joues ça m’arrive souvent.

Rougir de plaisir sans commentaires.

Rouge à lèvres pour la brune que je suis, mais en ce moment, pas trop de rouge cause masque !

Le rouge couleur de l’amour, de la passion, du danger aussi.

Je n’aime pas le vin rouge… il fallait bien une exception 😂.

Rire, éclater de rire. On dit que lorsqu’on rit c’est comme si on mangeait un bifteck.

Rire, fait travailler tous les zygomatiques et fait tellement de bien. Il existe des cours de rire. Ah ça vous fait rire ? Tant mieux c’est le but !

Croire aux baisers, bien sûr, sauf qu’en ce moment…

Stop ! Rouge, interdit, pas de mauvaise humeur ! Sinon, je vois rouge !

Si les filles joyeuses sont les plus jolies, alors j’ai ma chance ! 😉

Demain est un autre jour, c’est certain. Mais… demain c’est lundi, et même si je crois aux miracles, il sera toujours lundi et j’aime pas le lundi 😂

À bientôt…

Citations piquées au vol

Bonjour à vous.

Vous remarquerez qu’aujourd’hui, je vous dis bonjour. C’est vrai, quelle impolitesse ! Il faut toujours dire bonjour 😉.

Vous regarderez aussi l’illustration que j’ai choisie, une petite blonde qui vous porte des fleurs avec une tête que j’adore, et une brune qui réfléchit. Les deux sont moi, même si je suis brune.  Un peu rigolote, un peu pensive, quand il le faut. Bref !

Aujourd’hui citations à la volée piquées dans mon cahier !

Asmtramgram, pic et pic et colégram…

Tout le monde veut sauver la planète, mais personne ne veut descendre les poubelles. Je l’adore, elle est de Jean Yann. Vous penserez à moi quand vous les sortirez 😂.

Asmtramgram, pic et pic et colégram…

Le grand Dieu fit les planètes et nous, nous faisons les plats nets. Sacré Rabelais, il avait de l’humour dans Gargantua. J’adore ce jeu de mots. Peut-être que Thomas Pesquet y pensera en grignotant ses trucs en sachet 😂.

Asmtramgram, pic et pic et colégram…

Cacher son âge c’est supprimer ses souvenirs. Poète Arletty, elle ne savait pas que dire Atmosphère atmosphère, est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère ? Devenir vintage, comme j’aime bien le dire, c’est engranger des souvenirs. J’aime beaucoup l’idée.

Asmtramgram, pic et pic et colégram…

Ce n’est pas parce que l’homme a soif d’amour qu’il doit se jeter sur la première gourde. Pierre Desproges ne l’a pas raté celle-là. Je vous laisse la méditer 😂.

À bientôt

Jeudi, Je dis, Jeux dis, Jedi

J’ai souhaité que mon billet d’humeur soit d’humeur gaie ! Pas de tristesse ici. J’imagine que si vous passez et que vous vous arrêtez, vous n’avez pas envie de lire des trucs à pleurer.

Si vous cherchez de grandes discussions sur la reproduction des insectes en nouvelle Papouasie, ou comment faire disparaitre le mal de tête, ce n’est pas sur mon blog que vous le trouverez 😊.

D’ailleurs, je ne sais même pas ce que vous souhaitez trouver ici. Des bafouilles ça je sais les faire ! Des trucs qui font rire, je devrais y arriver. Un instant d’oubli, sans doute.

Bref !

C’est jeudi et le jeudi tout est… mais non, c’est le vendredi ça !

Jeudi, on peut faire des jeux dis ?

Peut-être, je dis !

Le retour du Jedi ? (Star Wars pour ceux qui ne connaissent pas !)

La rime Aïe ! Aïe !

C’est vrai que le retour du Jeudi ça fait un peu nul ! D’ailleurs, à la question quand est le retour du Jedi, la réponse est entre le mercredi et le vendredi ! Vous ne vous êtes jamais fait avoir ? Allez avouez !

Il y a un temps fort lointain (non je ne parle pas de Shrek) les enfants n’allaient pas à l’école le jeudi et on parlait de la semaine des quatre jeudis. Un rêve inaccessible évidemment !

Les vacances, c’est un peu ça non ? Pourquoi faire compliqué je vous jure ! Pourquoi ne pas dire la semaine des quatre dimanches alors ? Passons !

Je vous avais prévenu, dans mes billets d’humeur, pas de grande littérature. Quoique… la semaine des quatre jeudis quand même, c’est une citation datant du XVe siècle, vous étiez nés vous ? Et aussi, pour finir sur une note un peu plus sérieuse, les membres de l’Académie française se rassemblent aussi tous les jeudis depuis 1910. Vous vous rendez compte qu’ils sont en train de se retrouver et moi je parle d’eux ! C’est dingue non ? Et de quoi parlent-ils ? Peut-être de la reproduction des insectes en nouvelle Papouasie …

Avouez, vous ne le saviez pas ça hein !

À bientôt…

Je n’aime pas le lundi

J’ai créé une nouvelle catégorie. Billet d’humeur commence aujourd’hui et ça commence comme ça !

Je n’aime pas le lundi et je souhaitais faire un texte ce jour-là avec une illustration qui montrait bien mon humeur du lundi.

Sauf que je n’ai pas eu le temps, ou pas pris le temps, ou fait exprès de ne pas écrire sur ce jour-là, allez savoir. Ma plume est très fantaisiste quand elle s’y met.

Pourtant, je ne cessais de me répéter ce serait bien que tu écrives sur lundi!

Procrastination ? Même pas !

Mardi, j’ai dit C’est nul d’écrire sur lundi vu qu’on est mardi.

Oui, mais, j’avais le regret de ne pas l’avoir fait lundi. J’ai préparé et choisi mes illustrations.

Mercredi, ça y est j’y suis et je publie.

Mais je ne parle pas de lundi, ni pourquoi je n’aime pas ce jour.

Ça tombe bien ! on est mercredi et j’aime bien le mercredi, mais je vous en parlerai un autre jour. Je vous rappelle que ce billet était pour lundi 😉.

J’aime bien écrire ces textes qui ne servent à rien, mais qui me font rire toute seule. Et vous, qu’en pensez-vous ?