Dimanche citation

Bonjour toi 😉

J’avoue… 😄

Aujourd’hui c’est la Sainte Denise et spontanément m’est venu ça 👇

À la sainte Denise
Fais ta valise
Et rejoins Venise
Sous la Brise. 
N’oublie pas à Denis, de faire la bise. 



Bonne fête à toutes les Denise 💐.

Je bavarde, je bavarde, mais je n’oublie pas la citation du jour 👇

Bon dimanche 💖

À très vite…

Dimanche Citation

Bonjour toi 😉.

8 mai …N’oublions pas celui de 1945… Je n’oublie pas.

Je te propose cette citation 👇 où 3 mots importants sont écrits dans une phrase qui en contient 8. Avec un peu d’intelligence, peut-être serions-nous plus tolérants et deviendrons-nous charitables.

La tolérance est la charité de l’intelligence

Jules Lemaître

J’ajouterai celle-ci 👇

La conscience est la lumière de l’intelligence pour distinguer le bien du mal.

Confucius

Bon dimanche à tous 😊

À très vite…

Dimanche Citation

Bonjour toi 😉

Je t’offre ce bouquet de muguet et te souhaite tout le bonheur possible 💖💖💖.

Le premier mai c’est pas gai, je trime à dit le Muguet. Muguet, sois pas chicaneur, car tu donnes du bonheur.

Georges Brassens

Paul-Victor Fournier disait aussi :

Le muguet est le sourire aux dents d’ivoire du jeune printemps.

Bon dimanche et bon 1er mai 😊

À très vite…

Dimanche Citation

Bonjour toi 😉

Aujourd’hui sous le signe de la bonne humeur 😂 on oublie tout ce qui fâche et je partage les citations de mon grand homme à moi 😄. Il n’a pas son nom dans les encyclopédies, ni dans les dictionnaires, mais il a le mérite de me faire rire et de me citer ses phrases toujours à bon escient. Je les ai notées dans mon cahier…C’est parti, je suis certaine que vous les connaissez.

⁎ Bourré comme un coing.

⁎ Même pas un cheval de bois ne te donnerait un coup de pied.

⁎ Il a regardé le soleil à travers une passoire.

⁎ Rond comme une barrique.

⁎ Ça y fait comme mettre un pansement sur une jambe de bois.

⁎ Il n’a pas la lumière à tous les étages.

⁎ Il est taillé comme une arbalète ou à coups de serpe.

⁎ Moi aussi Gitem.

⁎ Pauvre France, Pauvre spaghettis.

⁎ Il n’a pas inventé l’eau chaude.

Bon dimanche à tous et souriez, ce soir nous en (re)prenons pour 5 ans 🤐. Tu es prévenu si dans 15 jours voire avant, il y a des grèves, mes billets d’humeur vont fleurir 😂😂😂.

Coluche disait :

La grande différence qu’il y a entre les oiseaux et les hommes politiques, c’est que, de temps en temps, les oiseaux s’arrêtent de voler.


Il disait aussi :

Il faut se méfier des comiques, parce que quelquefois, ils disent des choses pour plaisanter.

À très vite…

Dimanche Citation

Bonjour toi 😏

J’espère que tu passes un bon week-end Pascal, en tout cas, je pense à toi et je te souhaite plein de belles choses. Si tu n’as pas lu mon billet d’hier, je te souhaite de Joyeuses Pâques (je ne dirais pas, bonne fête des cloches 😂).

Alors pour cette citation, tu sais que j’aime beaucoup les mots d’enfant, celle-là, elle est connue mais je la repartage parce que j’ai gardé mon âme d’enfant et aussi parce que c’est le genre de truc que j’aurais pu dire 😄

Est-ce que la maman d'un œuf de Pâques c'est une poule en chocolat ?



Parce qu’il faut bien garder le sourire, je te laisse avec celle-ci qui n’est pas une citation…

Bon dimanche 💖

À très vite…

Dimanche Citation

Bonjour toi 😏

C’est sur une citation de Colette que je te souhaite un bon dimanche.

On naît gourmand. Le vrai gourmet est celui qui se délecte d’une tartine de beurre comme d’un homard grillé, si le beurre est fin et le pain bien pétri.

Colette
À très vite…

Dimanche citation

Bonjour toi 😉

C’est le dimanche citation et à quoi penses-tu en regardant cette illustration ?

L’homme du Midi ne ment pas, il se trompe.

Alphonse Daudet.

Pourquoi en choisissant cette Citation, j’ai pensé aussitôt à la partie de cartes de Pagnol ? J’entends l’accent méditerranéen Peu chère , d’ailleurs je le glisse souvent dans mes histoires. L’homme du midi ne ment pas, il me fait rire surtout quand il raconte des histoires, toujours enjolivées, et tu ne sais jamais si ce qu’il raconte il l’a vécu ou pas 😄.

J’adore les gens du midi 💖 d’ailleurs Monsieur est un homme du midi. Il se plait à raconter qu’il est venu me chercher dans le Nord. C’est vrai. Il parle avec les mains, il a l’accent qui chante même s’il dit qu’il n’a pas d’accent, il ne ment pas, il a toujours raison 🤣. Si c’est vrai mon chéri et quand tu vas lire ce billet, je t’entends déjà me dire C’est normal je suis né avant toi 😄.

Bon dimanche 😊

À très vite…

Jeux d’écriture – #6

Bonjour toi 😉

Ici un atelier d’écriture est proposé avec la photo ci-dessous et la citation à inclure dans le texte Le début de l’absence est comme la fin de la vie. Voici ma participation :

Lisa détestait l’anglais, mais elle aimait bien son prof. Il avait un accent qui la faisait fondre. Et ses yeux ! D’un bleu lagon à tomber ! Il était américain, elle en était sûre. Un jour il l’emmènerait avec lui, elle en était persuadée. Elle fixait par la fenêtre le mur d’en face ou les mots French Kiss s’étalaient en rouge et blanc.

— Ferme la bouche ! Tu ressembles à une carpe.

Mariette, sa meilleure amie lui filait un coup de coude.

— Tu vas nous faire repérer.

Lisa sourit. Elle ne demandait que ça de se faire repérer par Dylan. Dylan et Lisa, ça sonnait bien.

— Je tenais à vous prévenir que la semaine prochaine, vous aurez un remplaçant.

— Quoi ?

Lisa se leva d’un bond à la surprise générale. Mariette la tira en arrière pour qu’elle se rassoie. Son professeur haussa les sourcils.

— Je n’avais pas réalisé que vous étiez aussi assidue en anglais ? Je pensais même au vu de vos notes que nous n’en aviez rien à faire. Mais rassurez-vous, ajouta-t-il devant la mine renfrognée de la collégienne, mon collègue est très compétent.

Lisa baissa la tête et ne répondit pas. La sonnerie retentit et la classe se vida rapidement. Mariette tenta d’emmener son amie, mais celle-ci lui fit signe de partir sans elle. Elle traina pour ranger ses affaires et s’approcha de son professeur.

— Vous rentrez dans votre pays ?

Il leva la tête et contempla la jeune fille.

— Je prends quelques jours pour retrouver ma femme qui va accoucher.

Devant la mine déconfite de son élève, il précisa :

— C’est ringard je sais, mais elle me manque et comme disait le dramaturge espagnol Félix Lope De Vega, Le début de l’absence est comme la fin de la vie. Sans elle, je suis complètement à l’ouest. C’est comme ça que vous dites n’est-ce pas ?

Il boucla son cartable et l’invita à sortir. Elle osa le retenir par la manche et débita d’une traite :

— Moi, ce sera la fin de ma vie quand vous serez parti.

Elle s’enfuit en courant.