C’est au mois d’août…

Bonjour à vous,

Bienvenue à toi le mois d’août. Nous t’attendions depuis longtemps et voilà que tu arrives, mais n’as-tu pas oublié quelque chose ? LE SOLEIL ! 😂

Sur un air de C’est au mois d’août de Pierre Perret je fouille dans mes citations, mes proverbes et mes dictons.

Le premier attire mon attention et me fait rire Qui se marie le 1er août, la corde se met au cou ! Ah bon ?Je n’aime pas l’expression se mettre la corde au cou qui prend son origine au XVème siècle qui vient des vaincus qui se livrent. L’image du mariage dans tout ça en prend un sacré coup !

Quand il pleut en août, il pleut du miel et du vin, comme quoi le bonheur des uns fait le malheur des autres 😂. Les vacanciers crient J’veux du soleil et les viticulteurs appellent la pluie.

Quand août est pluvieux, septembre est souvent radieux. C’est vrai que l’arrière-saison est belle et tant pis pour ceux qui ont repris le travail. Ils râlent et ils ont bien raison. Heureux sont les retraités ou ceux qui n’ont pas d’enfants en âge scolaire. Les plages sont vides, le sable n’est que pour eux, et il y a du soleil ! Ne tardez pas trop pour la montagne… ne vous laissez pas surprendre par la neige 😂.

Je reste dubitative devant Quand août est pluvieux, août est radieux. Je ne sais pas comment le prendre… 😉 avec le sourire en tout cas.

Le 8 août, si tu t’appelles Dominique, c’est ta fête et ne te plains pas si le soleil pique. Je remarque que tous les dictons amènent une réflexion. La météo c’est un sujet incontournable et neutre finalement. Vous appelez un ami, un parent, et irrémédiablement après les salutations d’usage Tu as quel temps ? Et c’est parti pour au moins dix minutes de discussion sur le baromètre, le pluviomètre, la chaleur, le froid, et blablabla. Avouez !

Avec celui-là, surveillez le 1er, le 2 et le 3 août Tels les trois premiers jours d’août, tel le temps de l’automne.

Bref, installe-toi août et profitons encore de toutes ces belles soirées.

Si elles sont fraîches, j’enfilerai une petite laine comme disait ma maman, si elles sont chaudes je resterai plus longtemps à écouter les grillons et je m’enivrerai des parfums d’été. Il en y en a beaucoup si vous avez la chance d’être à la campagne.

Bel été à vous !

© Isabelle-marie d’Angèle.

Illustration Sophie Griotto

Au revoir Juin

Pour les amoureux de juillet,

Rassurez-vous, c’est gagné !

Plus que quelques jours à décompter

Et sur les plages vous bronzerez.

Mais pour ceux qui partent en août,

Le temps passe au compte-goutte,

Avant le départ sur les routes

Les valises et le casse-croûte.

Merci Monsieur Juin,

Tu es bien malin.

Tu m’as pris la main

Pour qu’on écrive aujourd’hui ce dialogue à deux mains

Il aurait été trop tard demain.

Mai

En mai, fais ce qu’il te plait !

Après Avril où ne te découvre pas d’un fil en référence à la météo très capricieuse, le mois de mai avec son soleil printanier et ses températures agréables nous invite effectivement à faire ce qu’il nous plait.

Vous imaginez un peu le bazar si chacun faisait à sa mode c’est-à-dire au gré de sa fantaisie ?

Alors je me lance, je fais ce qu’il me plait et partage au gré de ma fantaisie ce que j’ai repéré sur le mois de mai.

Chaque année, parait-il, la nature nous offre le mois de mai pour se faire pardonner Février. Encore ce mois ? Le pauvre, il n’a que 28 jours voire 29, et tout le monde lui tombe dessus.

Avons-nous eu un mois d’avril pluvieux ? Si oui, Mai sera joyeux !

J’ai trouvé ce proverbe formidable : la rosée de mai fait tout beau ou tout laid 😉 allons, pas trop de risque là ! À vous de choisir comment vous voyez les choses, c’est le verre à moitié vide ou à moitié plein.

Mai sans rose rend l’âme morose j’ai de la chance, adieu âme morose, j’ai déjà deux roses dans le jardin.

Le mois de mai se met sur son 31 en référence à ses 31 jours. Entendez-vous les autres mois Janvier, Mars, Juillet, Août, Octobre et Décembre s’agacer ? Du calme, les amis, Mai fait ce qui lui plait !

Et le muguet dans tout ça ? Il est beau, il représente la pureté, le bonheur, et il est très parfumé. À l’époque de la renaissance, on offrait un branchage le 1er mai pour écarter les malédictions de l’hiver. Charles IX ayant reçu un brin de muguet lors d’une visite de la Drôme, il décida de faire la même chose tous les ans.

Pourquoi porte-t-il bonheur ? Lors d’une première, Félix Mayol, auteur de la chanson Viens Poupoule arbore à sa boutonnière du muguet. Il fit salle comble, ce soir-là. Il le considéra comme son porte-bonheur.

Mais le saviez-vous ? Le muguet est toxique : ses clochettes et même son eau dans laquelle il a trempé. Comme quoi, tout ce qui est joli et parfumé n’est pas sans danger… Mais ça c’est une autre histoire ! 😊

Janvier, te voilà !

Te voilà revenu Janvier comme chaque année !

Avec en premier la fête de ta galette.

Chouette !

La joie des enfants qui portent la couronne fait plaisir à regarder.

Ils se cachent sous la table pour choisir la part à donner.

Peut-être aussi aurons-nous la neige, Janvier !

Nous nous battrons à coup de boules givrées

Et construirons des bonshommes glacés.

An nouveau et nouvelle année, Janvier !

À tous les meilleurs vœux sur les joues rosées

Que nous ne pourrons pas embrasser

Cette année un virus s’est imposé, nous sommes masqués.

Un mois pour écrire, Janvier !

Sur des cartes, n’est-ce pas désuet ?

À voir le plaisir d’ouvrir le courrier

Cette tradition n’est pas oubliée.

Que vas-tu nous apporter Janvier ?

Du bonheur ? C’est à espérer.

L’année écoulée nous a chamboulés.

Fais un effort pour nous réconforter.

Nous comptons sur toi, Janvier

Pour nous faire retrouver

L’espoir et nous faire rêver

Comme toujours en début d’année !

Hiver, bonjour !

Au pays de l’hiver, bonjour le froid !

Ah oui, tu crois ?

Les arbres sont méchants !

Ils paraissent trop grands

Avec leurs corps sans feuilles

Ils nous regardent d’un drôle d’œil.

Pas questions avec le vent

De s’assoir sur les bancs.

La neige a tout recouvert

Disparu le manteau vert.

Au pays de l’hiver, pensons aux oiseaux !

Qui font le gros dos !

Dispersons les graines

Pour qu’ils viennent,

Dans les mangeoires,

Ils pourront y boire.

Au pays de l’hiver, Dame nature s’endort

Et nous offre un nouveau décor.

Du blanc, du gris

Des nuages gorgés de pluie.

Bonnets et pompons

Écharpe jusqu’au menton.

Au pays de l’hiver, pas trop de soleil

Et difficile le réveil.

Les jours sont trop courts,

Alors, commence le compte à rebours,

Pour que les fleurs s’éveillent

Et qu’elles nous émerveillent.

Seules les primevères

Font la fête en hiver.

Avec les pensées,

Elles égayent nos journées.

Calendrier de l’avent

Les jours passent vite ! déjà le 8 décembre

Même moi j’ai mis mon bonnet de noël ! Ne suis-je pas beau ? 😊

Vive Saint-Nicolas ! Chez moi dans le nord, il se fêtait, et j’avais mes petits garçons ! Aujourd’hui, dans le Sud-Ouest, il ne se fête pas et mes petits sont devenus grands ! 😉

J’aime beaucoup cette illustration, vintage certainement, mais qui reflète vraiment pour moi la saison. 😉

Je crois que je me suis un peu lâchée sur les cadeaux 😂 Je suis quand même très adroite 🤣 et je roule à droite 🤣.

Je ne dis pas à demain mais à bientôt 😏

Lettre au Père Noël

Cher père Noël,

Je t’écris cette lettre même si cette année ce n’est pas comme d’habitude. Comment fêter Noël alors que je ne pourrais pas être avec tous les gens que j’aime ? Je n’avais pas envie d’habiller la maison de lumières, pas envie de faire le sapin. Mais comme je veux y croire quand même, j’ai mis tout mon cœur et mon imagination pour cette ambiance. C’est avec une playlist de Noël en sourdine que j’ai créé ce décor, histoire de faire comme si !

Vas-tu la recevoir cette lettre ? Seras-tu masqué quand tu l’ouvriras ? Auras-tu lavé tes mains avec ton gel ? Est-ce que tes lutins ont un masque vert et rouge ? Respectent-ils les gestes barrières ? Sont-ils assis à la même table ? Mangent-ils ensemble ?

Je te souhaite quand même de pouvoir faire ton travail, parce que toi, tu viens juste de te réveiller. Tu as dormi toute l’année pour te remettre de ta distribution de cadeaux de l’an dernier. Tu n’as donc pas su que 2020 a été bien compliqué. Pendant que tu ronflais, nous, nous n’avions plus le droit de sortir. Mais toi qui es habitué à rester enfermé toute l’année sauf au mois de décembre, ça n’a pas dû changer grand-chose. Comment fais-tu, hein ?

Alors s’il te plait, fais comme d’habitude. Donne à manger à tes rennes et passe dans nos maisons, histoire de croire que c’est quand même Noël.

Je ne demande pas grand-chose, juste du baume au cœur et du bonheur.