Bavardages et Inspiration

Bonjour toi 😉

Il arrive qu’une histoire commencée ne trouve pas sa suite. Pourquoi ?

C’est une bonne question à laquelle, je n’ai pas forcément de réponse. Ici, il s’agit de J’aime un voyou au grand cœur.

J’ai démarré cette histoire dans le cadre d’un nouveau concours et puis j’ai lâché. Je suis restée bloquée sur un chapitre. Les mots m’ont fait faux bond, l’imagination s’est fait la malle et j’ai fermé mon ordinateur, déçue. Je ne suis pas revenue dessus. Je suis d’autant plus frustrée que j’avais commencé à vous le publier parce que j’étais certaine d’aller au bout.

Aujourd’hui, ces personnages me titillent comme s’ils voulaient absolument que je continue leur histoire à peine ébauchée. Il parait que lorsqu’apparait un blocage c’est que le texte n’est pas bon, qu’il y a quelque chose qui cloche. Je crois que dans ce cas précis, c’est tout qui est bancal et qui doit être revu.

Voici l’image qui représentait mon personnage principal 👇Angèle Merlin

Commandante de Police, fan de moto. Une toute nouvelle héroïne dont le caractère se rapprocherait de celui de Muguette. Voici son chat Pistole 👇.

Comment imaginer Paco, alias François Destrée le directeur de banque, l’ami d’enfance, qui pourrait être le voyou au grand cœur. Un Robin des bois moderne en quelque sorte. Adepte d’escalade, il arbore un corps musclé et tatoué.

Le voici décontracté 👇 ou au bureau 👇

Dans sa tenue de justicier 👇 😉 ou en train de faire de l’escalade 👇

Voici son chien Tuck, un berger australien tricolore 👇

Je mélange le tout et normalement mon imagination se met en route. J’en suis au 9ème chapitre et toi tu en es au 3ème.

Alors est-ce que je suis dans cet état d’esprit pour la suite 👇

Je t’ai fait une blague, tout va bien 😂

Ou bien dans celui-là 👇

Il y a du travail, je réfléchis 🤔

Ou encore 👇

C’est vraiment la galère 🧐😕😯

Et finalement

J’abandonne 🥱

C’est fichu, l’inspiration ne vient pas 😂😂😂.

Là pour le coup, je m’y mets 😂

À très vite…

L’Agenda Ironique de Juin 2022

Voici le sujet du nouvel agenda ironique, ça va pique-niquer ! Sortez les nappes et le panier.

Le retour du Flying Bum

C’est à mon tour de vous accueillir ce mois-ci dans ce merveilleux rendez-vous littéraire et amical. Comme juin inaugure notre été, nous qui habitons l’hémisphère nord, quoi de mieux pour sujet qu’un des petits bonheurs par excellence de la belle saison et j’ai nommé le pique-nique. Ce sera le thème pour juin. Mais, pas de pique-nique sans les enquiquineuses comme les fourmis et autres insectes piqueurs ou suceurs, cette fois-ci ce seront des mots bien singuliers qui devront coûte que coûte s’inviter au pique-nique : flavescent, amphigourique, sycophante et nidoreux. Sans toutefois gâcher le pique-nique quand même. Et tant qu’aller pique-niquer en région, pourquoi ne pas y ajouter aussi un régionalisme ou deux?

On se donne jusqu’à la Saint-Jean (24 juin) pour déposer un lien vers son texte, en commentaire sur le présent blogue, et ensuite, on votera jusqu’au 30 juin, heure de Paris.

À vos nappes, sandwiches, crayons…

Voir l’article original 22 mots de plus

Du côté de chez Ma – Petit déjeuner

Bonjour toi 😉

Du côté de chez Ma ici c’était l’heure du petit déjeuner. Je le publie alors que c’est plutôt presque l’heure de l’apéro mais bon, tu prends quand même ? 😉

C’était un petit déjeuner d’anniversaire de mariage, je te rassure, ils ne sont pas toujours comme ça nos petits déj !

À la semaine prochaine Du coté de chez Ma

À très vite…

Questions à moi-même

Bonjour toi 😉

Ici je crois qu’elle s’appelle Dr Caso 😉, j’ai trouvé en me baladant des questions auxquelles j’ai envie de répondre. Tu pourras le faire aussi évidemment 😉.

  • Quel est ton jour de la semaine préféré ?

Ce n’est pas le lundi, c’est certain. J’ai peut-être une préférence pour le vendredi, mais j’aime bien aussi le samedi. Pas le dimanche, parce qu’il y a le dimanche soir et le lendemain le lundi 😂.

  • Quelles caractéristiques physiques trouves-tu attractives chez les hommes et/ou les femmes ?

Je ne m’arrête pas au physique d’un homme. Il peut être très beau et le pire des salauds. Je me méfie des hommes trop beaux qui le savent. Un homme qui me fait rire a toutes ses chances pour que je l’écoute. Mais tout est foutu d’avance dans cette question, j’ai un homme merveilleux aux yeux noisette, brun, qui me fait rire, qui a une belle voix et de grandes mains. Allez, je réponds : pas un blond aux yeux bleus.

Je ne sais pas comment ils sont au saut du lit ceux-là 😂😂 et sans maquillage 😂. Est-ce qu’ils râlent quand ils ne retrouvent pas leurs lunettes ? (Ils n’en portent pas bien sûr) ou quand ils reçoivent une facture salée ? (ils ne savent peut-être pas ce que c’est une facture 😂) ou quand ils se brûlent 😂 ou quand ils sont malades 😂 (ils ne le sont jamais 😉).

Finalement, ce questionnaire me met de bonne humeur pour un lundi matin. Imagine Tom Cruise qui ne retrouve pas son tube de dentifrice préféré ? (si ça existe 😉) ou Georges Clooney qui se cogne le petit orteil dans le pied du lit (Aïe ça fait mal hein ! 😂), tu crois qu’il jure comme un charretier ? 🤣.

  • Est-ce que tu t’excuses facilement ou est-ce difficile d’admettre que tu as eu tort et que tu as fait une erreur ?

Aïe, question qui fâche, vu que …j’ai tort moi ? Pas souvent ! 😂😂 Franchement, je reconnais mes torts, je m’excuse, mais j’ai horreur qu’on se moque de moi parce que je me suis trompée. Là je vois rouge, direct !Que bois-tu le matin ? Thé ? Café ? Jus de fruits ?

Au saut du lit, un verre de gingembre citron miel de ma confection, puis un mug de café pour accompagner mon petit déjeuner.

  • Si tout à coup l’essence 10 euros/dollars le litre, que changerais-tu dans tes habitudes ?

Je prends mon vélo, je vais à pied, ou alors, le comble du bonheur… la calèche avec les chevaux ou le cheval carrément. En plus, le crottin pour le jardin, tout bénef ! J’adore entendre le bruit des sabots de ces animaux. Un petit retour de la petite maison dans la prairie (tiens, Charles Ingalls était pas mal, c’était le plus jeune fils dans Bonanza, sacré Mickaël Landon). Il faudra quand même voir pour acheter les chevaux et la calèche, mais c’est un détail 😁.

Voilà pour le questionnaire de la semaine de Dr Caso . N’hésite pas y répondre pour la bonne humeur et tu mets le lien en commentaires.

Je devrais m’amuser à poser des questions moi aussi tiens !

À très vite…

Bonne fête maman

Bonjour toi 😉

Je souhaite à toutes les mamans une heureuse fête 💖, j’espère de tout mon cœur que vous êtes entourées autant que je le suis moi-même. Si ce n’est pas le cas, sachez que j’ai une pensée particulière pour vous 💖.

Ce n’est pas une grande citation et pourtant…





Le cœur d’une mère est un abîme au fond duquel se trouve toujours un pardon.

Honoré de Balzac

Je terminerai par ces mots d’Henri Salvador,

Une chanson douce que me chantait ma maman, en suçant mon pouce, j’écoutais en m’endormant. Cette chanson douce, je veux la chanter aussi, pour toi ô ma douce, jusqu’à la fin de ma vie.

Bonne fête maman 💖

Du côté de chez Ma – Animal

Bonjour toi 😉

Du côté de chez Ma ici le challenge était simple, partager une photo d’un animal. Ma petite chienne aurait été ravie d’apparaitre encore ici, mais tu la connais déjà, alors j’ai préféré mettre à l’honneur le roi des animaux. Surtout, ne fais pas de bruit, il dort.

Il prend un peu de place dans le jardin mais bon 😂. Il est aussi un peu gourmand 😁 et il ne faut pas l’embêter. Trêve de plaisanterie, il est au zoo à côté de chez moi. Régulièrement, avec les enfants, nous lui rendons une petite visite ainsi qu’à tous ses amis.

Belle semaine et n’hésitez pas à allez chez Ma rencontrer les animaux des amis.

À très vite…

Carnet de voyage – Aubrac

Bonjour toi 😉

Aujourd’hui, je te raconte mon week-end en Aubrac où c’était la transhumance.

Arrivée à Espalion, clin d’œil à Monsieur qui n’a pu s’empêcher de prendre en photo le vélo 😉, je te rappelle que c’est son truc, le vélo 😉.

Mis à part ce clin d’œil, Espalion est un beau petit village, gite d’étape également des marcheurs du chemin de Compostelle. Nous en avons d’ailleurs croisé beaucoup : ils arrivaient où ils se mettaient en route. C’est quelque chose que j’aimerais bien faire, mais je ne sais pas trop comment m’y prendre. Si parmi vous, quelqu’un sait ou a déjà fait qu’il n’hésite pas à m’en parler.

Le soir de notre arrivée, au cours de notre promenade pour visiter un peu, il y avait aussi un joueur de quille de huit.

Le village est très joli et les gens sont accueillants et très souriants. Je ne sais pas si c’est le fait d’être une étape des marcheurs de Compostelle, j’ai ressenti une belle sérénité.

Le voici avec sa librairie que j’ai prise en photo évidemment 😊. N’est-elle pas mignonne ?

Nous étions venus pour la transhumance des vaches. J’adore ces animaux et j’en ai pris plein les yeux.

Tu t’imagines que certaines font plus de 40 kms pour arriver dans les estives ? J’ai constaté qu’il y avait une belle organisation. L’ambiance est festive et les habitants des villages sont heureux de faire la fête autour de tripoux, d’escargolade et de vins. Des barnums sont installés et les gens s’y retrouvent avec bonheur et bonne humeur.

Les troupeaux arrivent à leur rythme et sur leur passage, les vaches sont toujours dirigées vers un abreuvoir. Elles y boivent souvent par quatre, les autres attendent patiemment leur tour, puis elles se déplacent et chacune s’est désaltérée, elles reprennent la grimpée.

Elles sont décorées et leurs cloches brinquebalent à chaque pas.

Après toutes ces émotions, elles sont ravies de retrouver leurs veaux qui eux, n’ont pas suivi leur épopée.

Le taureau est aussi de la partie, il n’a évidemment pas fait le voyage à pattes 😁.

Lors de notre week-end, nous avons aussi aperçu des mariés qui sortaient de l’église et leur voiture était amusante😉. C’est fou comme je capte tout quand je laisse trainer mon regard 😉.

Les paysages de l’Aubrac sont superbes et te laissent dans une zénitude, tu ne peux pas imaginer 💖. Ici un champ de coquelicots 👇.

Ici une cascade 👇.

Ici une coulée de lave comme ils disent alors que c’est un éboulis de rochers basaltiques 👇.

Ici c’est le pont des pèlerins 👇.

Ici les genets 👇 et les paysages de l’Aubrac.

Avant de repartir, nous avons visité Estaing, village classé.

Voilà pour cette petite escapade bien sympathique, sereine et reposante.

Connaissais-tu l’Aubrac ? La transhumance ? Raconte-moi en commentaires et n’oublie pas, si tu as déjà fait le chemin de Compostelle, raconte-moi.

À très vite…

Gourmandise ou transparence ?

Bonjour toi 😉

Du côté de chez Ma ici le challenge était de publier une photo dont le thème était En toute transparence. Bien sûr, j’aurais pu publier des souvenirs de cascade, d’eau claire, mais en fouillant dans mes clichés, voici ce que j’ai trouvé. En toute transparence, ne vois-tu pas ce qu’il y a dans la coupe ?

En toute transparence, penses-tu qu’il s’agit plutôt de ma gourmandise mise à l’honneur ? C’est un banana split fait maison. En toute transparence, il était rudement bon. Je ne suis pas fan de la chantilly, c’est donc Monsieur le plus gourmand 😉 et en toute transparence, c’est la pure vérité 😄.

Bon appétit 😋 l’heure du goûter est un peu passée mais en toute transparence, il ne te fait pas envie ?

À très vite…

Jack visite le jardin

Bonjour toi 😏

Je laisse la parole à Jack, mon merle, qui habite le jardin. C’est lui qui va vous raconter comment évolue le jardin dans lequel il niche.

Jack, le merle noir au bec jaune, surveille le cerisier de PaLou. Pas grand-chose à se mettre sous la dent cette année, pensa l’oiseau.

Par contre, PaLou a un jardin magnifique. Jack volète de-ci delà et remarqua que Dame Rose avait fait son apparition.

— Que vous êtes jolie ! s’exclama Jack.

— Et nous alors ? remarquèrent ses sœurs.

— Pas mal pas mal, s’amusa Jack. Quelles jalouses vous faites !

Il sait bien que ces fleurs sont un peu, juste un peu, vaniteuses. Ne sont-elles pas cataloguées de reines des fleurs ?

— Mais qu’est-ce que tu fais là, toi ?

Jack était horrifié. Un pied de blé s’était glissé dans le jardin de PaLou.

— Oh ne la ramène pas toi ! grommela le blé. Si ça se trouve, c’est toi qui m’as apporté jusqu’ici. Alors, tu la mets en veilleuse !

— Pas de bon poil, le blé, pensa Jack.

— Hum ! ça sent bon par ici, remarqua Jack.

— Normal, c’est moi qui embaume ! Je suis Jasmin.

Jack siffla d’admiration et ne put s’empêcher de la ramener :

— De la Rochefleurie ?

Le curieux a dû lire par-dessus l’épaule de la maîtresse des lieux. Il y a bien un Jasmin de la Rochefleurie dans son bouquin. (clin d’œil à Muguette pour ceux qui connaissent, allez voir sur l’onglet petite boutique 😉).

— Du rien du tout. Je suis planté depuis deux ans et comme chaque année, je fleuris et parfume le jardin de PaLou. Il prend bien soin de moi d’ailleurs, c’est pour cette raison que j’essaie de m’étaler de plus en plus.

Jack s’envola un peu plus loin et siffla à qui mieux mieux. Il n’avait pas le rire moqueur de son copain le geai, fort heureusement.

— Et alors, mademoiselle la Verveine, tu n’es pas bien gaillarde !

— Ne m’en parle pas, j’ai quand même réussi à sauver ce pied. L’année dernière, j’étais florissante. Cette année…

— Ouais, pas terrible. Mais t’inquiète, ça va venir. S’il faisait moins chaud aussi… au moins tu fleuris, mon pote le cerisier, il n’a pas eu ta chance. D’habitude, je me régale à piquer ses fruits.

— Bien fait pour toi, réagissent les pivoines.

— Nous qui sommes sous l’arbre, chaque fois que tu piques une cerise, tu craches le noyau sur nous. Tu crois que c’est agréable ?

Jack siffla de plus belle.

— Ola les filles, on se calme.

Il se planta sur les barreaux de l’échelle :

— Ah vous voilà quand même ! Savez-vous que vous êtes quand même les rois du balcon et de l’été.

— Hey, on arrive. Pas trop vite, sinon, nous n’aurons plus de fleurs pour toute la saison.

Les géraniums jetèrent un coup d’œil sur leurs voisins d’une autre couleur. Plus à la traîne qu’eux, leurs teintes commençaient à peine à se deviner.

Planté sur le bord des barquettes, Jack regardait, curieux.

— Et vous ? Qui êtes-vous ? Je ne vous ai jamais vus par ici !

— Ah ah ah ! devine un peu, toi qui es si malin.

Vexé Jack s’envola. Il allait les surveiller ces petits nouveaux qui ramenaient leur fraise.

À propos de fraises…

— Mince, PaLou m’a vu. Pas question qu’il me voie les chaparder.

Jack s’envola.

À très vite…

Bonne soirée

Bonsoir toi 😉

Après un week-end passé dans l’Aubrac, je retrouve juste mon ordinateur. Je n’ai pas eu le temps de poster ma chronique comme tous les lundis sur ma dernière lecture. La semaine prochaine, c’est promis ! 😊.

Une fois n’est pas coutume, je te retrouve pour te souhaiter une belle soirée.

À très vite…