Bonjour toi 😉

Je participe à l’atelier d’écriture de Marie ici . Que m’inspire cette image ?

Jules contemplait ses chaussures. Il n’osait pas rentrer chez lui. Il craignait de se faire gronder. Il savait bien qu’il n’aurait pas dû racler le bout de ses pieds sur le béton, maman ne cessait de lui répéter que ça les abîmait. Elle n’allait pas lui en acheter une paire toutes les semaines.

Mais c’était tellement chouette de faire de la trottinette. Quand elle allait vite, il adorait freiner et laisser trainer ses pieds. Oui, mais voilà, ses chaussures n’appréciaient pas du tout le sort qu’il leur réservait.

En plus, il les aimait ses baskets rouges. Bien sûr, elles avaient perdu un peu de leur couleur éclatante, mais quand même ! Il était le seul de la classe à en posséder de cette couleur. C’était lui qui les avait repérées dans le magasin.

Maman l’avait prévenu qu’elles ne résisteraient pas au régime qu’il leur imposerait. Elles n’étaient pas assez solides. Il avait insisté et promis sur la tête de son doudou qu’il ferait attention. Oui, mais ça, c’était il y a deux semaines.

Aujourd’hui, il restait planté devant la route à traverser pour rentrer chez lui. Il avait peur de se faire disputer et aussi… de perdre son doudou. Ne dit-on pas qu’en promettant sur la tête de quelqu’un, qu’il lui arrivait malheur si la promesse n’était pas respectée ?

Tête basse, il soupira.

— Jules ?

Surpris, il leva la tête et découvrit sa grand-mère.

— Bonjour mon chéri. Tu m’attendais ? Je parie que tu es pressé d’aller faire du shopping avec moi comme je te l’avais promis. Dis-moi qu’est-ce qu’il te ferait plaisir ?

À ton avis que va demander Jules ?

À très vite…

6 réflexions sur “Atelier écriture 2022 #4

  1. Ah les grand-mères, complices des bêtises de nos enfants ! tsss… Mes enfants usent leurs chaussures à grande vitesse. Elles ne durent pas plus d’une saison (et on a de la chance quand elles durent toute une saison) ! Une jolie participation au parfum de l’enfance ! Belle et douce journée !

    J’aime

  2. J’aime beaucoup! C’est frais comme l’enfance et ses bêtises – pas bien graves.
    Heureusement les grands-mères veillent et réparent. Elles ont un don pour ça!
    Belle journée et merci pour ce texte

    Aimé par 1 personne

Répondre à Latmospherique Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s