Résumé

Paris, novembre 1226, quelques jours avant le couronnement de saint Louis…

L’impétueuse Griffonelle, petite voleuse de seize ans, assiste en pleine rue au meurtre sauvage de sa mère. Rapidement, les soupçons se portent sur Amaury de Montfort, le fils de celui qui a mené la croisade en Occitanie et brûlé des centaines de cathares.

Pourquoi ce crime abominable ? à son tour, Griffonelle est la cible de Montfort. De la religion cathare, pourtant, la jeune femme ne sait rien. Il la traque, exigeant qu’elle lui remette une carte dont elle ignore jusqu’à l’existence ; une carte recherchée par les proches du roi et qui mènerait à une mine d’or cachée en Occitanie, au cœur de la Montagne Noire.

Pour échapper à cet homme et survivre, elle doit découvrir au plus vite ce que sa mère a dissimulé. Mais bientôt, tandis que les assassinats se multiplient dans l’entourage du roi, l’impitoyable vengeance d’une femme plane sur Griffonelle…

Une femme dont le nom est à jamais maudit : la Louve cathare.

Meurtres, passion amoureuse, trahisons

Un grand roman d’aventures dans les rues sombres et mystérieuses de Paris

Mon avis

Je remercie XO éditions de m’avoir envoyé ce service presse. Comme toujours, je suis immédiatement plongée dans l’ambiance historique de l’époque. Mireille Calmel a le don de vous y embarquer aussitôt avec ses personnages principaux tout d’abord, puis son décor, s’ensuivent les parfums, les costumes. Les livres de l’auteur sont construits et écrits de la même façon, mais à chaque fois, je pense que c’est mon préféré, mais c’est faux. Vous savez, quand vous êtes interrogés à la sortie d’une salle de cinéma, vous dites spontanément que c’est le meilleur film… Ici, c’est pareil, mais ce n’est pas vrai. Ils ont tous ce petit quelque chose qui vous fait aimer l’héroïne, Griffonelle dans ce roman retient toute l’attention.

Je me crois aussi dans la Cour des Miracles avec Triboulet, le nain, l’ami fidèle de Griffonnelle. Tous deux volent, chipent l’argent des riches, sans être arrêtés.

Évidemment, une menace plane sur la jeune fille qui n’en a cure finalement. Elle est amoureuse. Mais voilà, celui qui fait battre son cœur n’est pas celui qu’elle croit. J’apprécie beaucoup les ruses déployées pour le rencontrer d’ailleurs.

De même, un de ses plus fidèles amis est-il vraiment ce qu’il prétend être ?

Qui est la louve cathare ? Est-elle dangereuse ? Quel est le lien avec Griffonnelle ?

Une fois de plus, les sentiments des plus nobles aux plus abominables se croisent et s’entrechoquent.

J’ai lu ce livre à la vitesse où se déroulent les évènements. Les situations s’enchaînent sans temps mort, et que dire de l’incendie de Notre-Dame qui nous replonge dans celui plus récent.

Je savais que l’auteur avait un faible pour cet édifice, souvent présent dans ses histoires. Il est vrai que Notre-Dame de Paris existe depuis 1163, le roman ici se passe en 1226. Mireille Calmel nous explique d’ailleurs en fin de cet opus pourquoi elle a placé l’incendie à cette époque.

Alors êtes-vous prêts à découvrir NA LOBA ? Chut, ce nom est maudit et ne doit pas être prononcé, c’est à vos risques et périls.

Coup de cœur ❤❤ pourtant, il faudra s’armer de patience. Vous êtes prévenus, comme à chaque roman de l’auteur, ça se termine avec un cliffhanger, évidemment !

2 réflexions sur “La Louve Cathare – Mireille Calmel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s