Bonjour toi 😉

Je te présente ci-après mon bilan de l’été pêle-mêle. J’ai certainement oublié des choses, j’y reviendrai sans doute.

On ne va pas se mentir, l’été a été chaud à tous points de vue. Canicule et feux de forêt. Je ne vais pas épiloguer sur ces chapitres, chacun l’a vécu à sa façon.

Humeur générale : Bonne. De toute façon, pendant les vacances, si la bonne humeur n’est pas au rendez-vous, ce n’est pas normal 😁. J’avoue que pour ma part, un grain de sable peut venir enrayer facilement la machine, mais dans l’ensemble, je ne m’en suis pas mal sortie.

Balades et séjours : Je suis allée au Pays basque. Je connaissais la région, mais je l’ai à nouveau redécouverte. Me réveiller au son des cloches des brebis qui passent devant le gîte, un régal. Les bavardages avec les habitants du village (110) alors que les Basques ne sont pas réputés pour accepter facilement les touristes ont été instructifs. D’ailleurs… Marie-Sophie s’est installée là-bas, tu imagines bien que je vais piocher dans ce que j’ai glané ici ou là pour raconter son histoire. Je me demande encore comment l’idée de ce déménagement m’est venu à l’esprit.

Je suis assez casanière, quitter ma maison et mes habitudes, c’est souvent synonyme de stress. Quand je débarque dans une nouvelle maison, un endroit différent, je ressens immédiatement si je vais m’y sentir bien. Là, c’était le cas. À tel point que j’aimerais y retourner plus longtemps et à une autre saison, histoire de voir si l’ambiance est toujours la même.

Ce que j’ai réalisé aussi c’est que pour les promenades, il faut souvent grimper 😊 et ça m’a saoulé de ne pas tenir le rythme. L’âge, les chaussures, le manque d’entrainement, bref, quand je ne gère pas à ma manière c’est compliqué. Du coup, je rumine et comme ça se voit aussitôt, on lit sur ma tête comme dans un livre ouvert, c’est très agaçant. C’est sûr que la vie à plusieurs au quotidien ça change tout, même si c’est avec mes enfants.

Retour à la maison : Oui, mais pas toute seul 😂. Je pensais pouvoir continuer à publier… Alors, c’est mission impossible quand tu as trois princesses qui squattent ton atelier soit pour y faire la sieste parce que c’est trop chouette ou c’est trop bien ou qui s’installe à ton bureau, pousse ton ordinateur pour colorier. Si j’avais la bonne idée de piquer quelques minutes pour l’allumer, histoire d’écrire quelque chose les questions fusaient Tu fais quoi ? T’en as pour longtemps ? Tu as bientôt fini ? Tu mets ta musique ? C’est quand qu’on sort ? C’est là que tu inventes tes histoires ? Et ça sert à quoi (ça, c’est la question qui m’a interpellée, c’est vrai, ça sert à quoi, il faudra que je me pose pour y répondre), On peut promener Oxybulle, c’est quand qu’on goûte ?

Tu as bien compris que c’était impossible de programmer quoique ce soit, de poser des idées sur le papier parce qu’elles disparaissaient de ton cerveau aussi vite qu’elles étaient apparues, parasitées par toutes ces questions 😁. Du coup, j’ai accepté de ne plus écrire. Mais… au bout de quelques jours, ça se bousculait dans ma tête et ce n’est toujours pas mis en ordre d’ailleurs 😂. Tant bien que mal, je tente de mettre tout ça en place et comme disait Jules Renard, Écrire c’est une façon de ne pas être interrompu.

Partie de Monopoly où je me suis faite plumer (satanée rue de la Paix 😂), spectacle de Guignol où les personnages sont toujours les mêmes, où les enfants crient aussi de la même façon, Sacré Guignol qui n’a pas pris une ride 😊.

Coloriages et tentative de dessiner 😁 (d’ailleurs, je te montrerai mon Bullet journal que je suis en train de fabriquer à mon image 😉).

Fête foraine aussi avec montée dans les manèges. Fou rire et vidéo qui me montre une fois de plus que je suis restée une vraie gamine. Bon, le lendemain, j’ai un peu mal partout mais chut ! 🤣 et je me suis rendu compte également que certaines attractions me fichaient la trouille et que je préférais les regarder d’en bas.

Lectures : J’ai terminé 5 pavés. Alors là, je me suis épatée. Tu auras le retour promis ! Je me suis régalée. J’en ai profité pour feuilleter les revues qui parlent des prochaines publications et je suis allée aussi dans les librairies… et je n’ai rien acheté même si l’envie était bien présente. Je suis restée raisonnable, j’ai une PAL qui a bien diminué d’accord, mais je n’en suis pas encore à Mon Dieu, je n’ai plus qu’un livre à lire 😂.

Musiques : Alors entre les comptines, les danses et le sirtaki que j’ai repris et appris à mes princesses, je n’ai pas manqué de sons. La bonne humeur était de mise ainsi que les fous rires et parfois les bagarres 😁 pour être à côté de moi 😊, là je me sens une vraie star 😎.

Et puis, j’ai regardé le jardin avoir soif, j’étais triste pour monsieur Chéri qui voyait dépérir ses fleurs. Pas d’eau, nous avons respecté !

Je crois qu’elles savaient comment faire… parce que certaines ont repris du poil de la bête comme on dit chez nous, elles redressent la tête. Elles ont réussi à garder des forces et gober les quelques gouttes qui sont tombées. Il faut dire que Monsieur Chéri avant les restrictions avait fabriqué toute une installation avec des bouteilles vides en plastique. Transformées en goutte-à-goutte, elles distillaient l’eau avec parcimonie. Je suis certaine que les fleurs avaient compris qu’il y avait danger, elles ne prenaient que ce qui leur était nécessaire pas plus. C’est comme Oxybulle, quand on la laisse toute seule, elle ne boit et ne mange rien, elle se jette sur sa gamelle que lorsque nous rentrons. (bon, elle ne reste jamais toute une journée complète solitaire, mais quand même !). Nous devrions faire de même et ne prendre que le nécessaire. Regarde comment est mon bégonia !

Bégonia rouge

Peut-être es-tu étonné que je ne parle pas de soirées entre amis. C’est simple, je n’en ai pas. Trop de blessures, trop de confiance donnée pour rien. Tu remarqueras dans toutes mes histoires, il y toujours un groupe d’amis. J’envie ceux qui se retrouvent en vacances, en soirée, qui s’appellent pour se remonter le moral ou demander des avis. Je suis trop entière ou je ne sais pas faire ou alors j’en demande trop, bref je n’ai pas la recette. Devenue trop méfiante, je me protège certainement trop.

Voilà en vrac mon été qui s’est bien passé et est… passé. Les journées passaient à grande vitesse. Non pas que je m’ennuie maintenant, mais je trouve que je prends plus le temps. Avec les enfants, il faut toujours faire tout et à toute vitesse pour ne rien rater. Tu es sur une activité que déjà il faut penser à la suivante… Exemple : tu crois que je pourrai aller à la piscine après ? Nous n’étions même pas encore dans la voiture 😁 , j’avoue que ça c’est éprouvant. Vivre le moment présent, ça n’est pas d’actualité. Remarque, j’ai mis de temps à réussir à le faire mais une fois que tu y es parvenu, difficile d’imaginer de revenir en arrière 😂.

Et toi ton été ? Raconte-moi 😊.

À très vite …

6 réflexions sur “Eté 2022 – Pêle-mêle

  1. C’est vrai qu’avec les enfants, tu n’as pas une minute à toi!
    Sympa sinon ton été. Je crois que ce qui compte c’est d’y prendre du plaisir.

    De notre côté on a retrouvé les cousins, les amis, la mer, le poney et les balades à vélo, la plage, les couchers de soleil et la vie plus cool aussi, sans trop d’horaires à respecter, un grand vent de liberté.

    Aimé par 1 personne

  2. Je vous découvre ! Hop abonnement, j’aime la façon dont vous parlez ! Un chouette été, c’edt bon parfois de bouger (mais bien aussi de rentrer, suis casanière aussi). Les amis ouh ka la compliqué, si on en a un bon, c’est déjà énorme. Mieux vaut peu de relations mais des sûres…été compliqué pour moi avec un petit animal malade puis le covid qui est venu secouer mon mari, puis mon fils, puis moi…quelques jours hors de France et au frais qui ont fait du bien, sinon prendre du temps chez soi, çà fait du bien !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s