Bonjour toi 😉

Je vais te raconter un truc Lundi.

Dans un message envoyé à mon frère pour les fêtes de Pâques, après les salutations d’usage et le Joyeuse Pâques, j’avais glissé mine de rien Tu peux m’appeler tu sais, juste comme ça, même si tu n’as rien à me dire.

Dans mon monde de Bisesnounours, les frères et sœurs s’entendent bien, s’appellent pour rien, s’invitent pour rien et passent se voir quand ils n’habitent pas trop loin l’un de l’autre.

Dans la vraie vie, ce n’est pas tout à fait ça…

Mais quand le numéro de ton frangin s’affiche, tu es toute contente.

– Salut, comment tu vas ?

– Comme tu m’as dit que je pouvais t’appeler même quand je n’avais rien à te dire, ben voilà, je t’appelle, mais je n’ai rien à te dire.

– Bah tu vas bien trouver à me raconter quelque chose, raconte-moi tes enfants et petits-enfants par exemple, je ne les connais pas vraiment.

Alors il raconte, les études de l’un, l’idée de faire un tour de l’Europe à pied un autre, les problèmes de racisme pour un autre encore, et puis l’éloignement des enfants qu’ils ne voient pas comme il le voudrait, les nouvelles qui n’arrivent pas assez vite et les appels qui se font rares, il ne demande rien, il prend ce qu’on lui donne. Tout va bien pour lui, pas de problème de santé.

Ah nous avons bien parlé, une bonne demi-heure me dit mon portable. Quand il me dit au revoir et qu’il remarque que finalement pour quelqu’un qui n’avait rien à dire, il en a raconté des trucs, je ris et je lui dis Ciao, je n’ai pas le temps d’ajouter à bientôt. C’est mon frère ça, droit à l’essentiel, c’est fini on raccroche !

Il m’a fait plaisir cet appel, mais je réalise une chose, il ne m’a pas demandé de raconter mes enfants. Et la blessure à nouveau se réveille, commence à piquer…

Rappelle-moi mon mot phare de l’année ? Ah oui, sourire…

À très vite…

7 réflexions sur “Lundi, je vais te raconter un truc

  1. Et oui, pas toujours facile la famille!
    C’est un peu « bête » cette idée qu’on devrait bien s’entendre dans une fratrie. Comme m’a dit ma soeur à une période où on ne s’entendait pas trop « on ne s’est pas choisies. »
    Néanmoins c’est plaisant d’avoir des nouvelles de temps en temps. Mais il faut que ça aille dans les deux sens. Et là encore, ce n’est pas toujours gagné.
    Allez haut les coeurs – et dis-moi comment vont tes enfants?

    Aimé par 1 personne

  2. Moi aussi, mon frère considère le tel uniquement comme moyen d’urgence … vraiment très restreint la communication avec lui 😉 alors je l’appelle et meuble avec des nouvelles pour pouvoir le garder un peu en ligne 😂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s