Le plaisir le plus délicat est de faire celui d’autrui

Jean de la Bruyère

C’est facile de faire plaisir avec un sourire, un mot gentil, un bouquet de fleurs, une attention, un coup de téléphone, une visite impromptue.

Il suffit parfois d’un mot, d’un geste. Plaisir d’avoir donné de la joie, d’avoir fait fleurir le bonheur.

Cassandre était seule dans sa chambre,

Son fils, enfin, un jour de novembre !

Elle l’attendait depuis longtemps

Le temps passe ici si lentement.

Il apportait avec lui

Des nouvelles des petits.

Des photos aussi

De plaisir, Cassandre rosit.

Raconte-moi tout, disait-elle

Cette fois, ce n’est pas du virtuel.

Il est bien là en face d’elle

Son cœur se colore de l’arc-en-ciel.

Les minutes s’égrènent

Cassandre en est la reine.

Je dois partir, murmure-t-il

Déjà ? s’arque le sourcil !

Je reviendrais, c’est promis !

Ne traîne pas mon chéri,

Embrasse les petits !

Avec le sourire, Cassandre s’endormit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s