Défi chez Passiflore – 6 arbres

Bonjour toi 😉

Chez Passiflore ici le défi était de parler de 6 arbres que j’aime ou pas, que j’ai pris en photo, qui a sa petite histoire… bref, parler des arbres.

La 1ère photo que je vous partage est la dernière que j’ai prise lors d’un week-end en Languedoc-Roussillon, d’ailleurs, je vous en parlerai lors d’un prochain carnet de voyage. Ici, Chéri et moi étions au bord d’un petit port. Ne me demande pas quel est le nom de cet arbre, je n’en sais rien, mais je l’ai immortalisé dans mes souvenirs. peut-être qu’un jour, il ressortira pour accompagner une de mes histoires. Il ressemble très fort à un pin, il me semble qu’il a des aiguilles. Si tu le reconnais, n’hésite pas à le dire en commentaires.

Ici, une fois de plus, je ne connais pas le nom de ces arbres mais je les ai aimés, les voilà donc à la une 👇

J’aime beaucoup les routes et les sentiers et quand les arbres les bordent, c’est encore mieux. D’ailleurs, dans mes histoires, tu les retrouves souvent.

Lorsque j’ai décidé de participer au Défi de Passiflore je n’imaginais pas trouver autant de photos d’arbres 😀.

J’aime tous les arbres, les haies, les sapins, le chêne, les peupliers… Ils m’apaisent, ils parfument les sous-bois, ils parlent quand il y a un peu de vent et leurs feuilles bruissent. À propos du chêne, lors d’une séance de sophrologie ou le praticien me demandait en fin de séance, de visionner un paysage qui me faisait du bien et de m’y promener, je ferme les yeux en même temps que la sophrologue, et j’avais l’idée de partir sur l’eau et la cascade. Au dernier moment, c’est l’image d’un chêne qui m’est apparu. Un banc était dessous et je m’y suis assise. Impression immédiate de bien-être et d’apaisement. Je n’étais plus en séance mais bel et bien dans ce jardin. Je voyais cet arbre, je ressentais le souffle du vent sur mes bras. Lorsque la séance s’est terminée, nous avons ouvert les yeux en même temps et la sophrologue m’a demandé où j’étais. Je lui ai raconté et fait surprenant, qu’elle n’avait jamais eue auparavant, elle m’a dit qu’elle aussi était à côté d’un chêne. Les impressions étaient les mêmes.

Celle-ci a été prise au jardin du Luxembourg à Paris. Je l’ai arpenté en me remémorant la chanson de Joe Dassin, le jardin du Luxembourg. 😉👇

Ici, c’est la Martinique, une photo envoyée par ma fille 👇 je pense qu’on reconnait les palmiers 😉.

Belle journée à tous et n’hésitez pas à aller vous balader sur les blogs des amis ici .

Tu remarqueras que j’ai pris ma tenue d’été 😂.

À très vite…

Du côté de chez Ma – Petit déjeuner

Bonjour toi 😉

Du côté de chez Ma ici c’était l’heure du petit déjeuner. Je le publie alors que c’est plutôt presque l’heure de l’apéro mais bon, tu prends quand même ? 😉

C’était un petit déjeuner d’anniversaire de mariage, je te rassure, ils ne sont pas toujours comme ça nos petits déj !

À la semaine prochaine Du coté de chez Ma

À très vite…

Carnet de voyage – Aubrac

Bonjour toi 😉

Aujourd’hui, je te raconte mon week-end en Aubrac où c’était la transhumance.

Arrivée à Espalion, clin d’œil à Monsieur qui n’a pu s’empêcher de prendre en photo le vélo 😉, je te rappelle que c’est son truc, le vélo 😉.

Mis à part ce clin d’œil, Espalion est un beau petit village, gite d’étape également des marcheurs du chemin de Compostelle. Nous en avons d’ailleurs croisé beaucoup : ils arrivaient où ils se mettaient en route. C’est quelque chose que j’aimerais bien faire, mais je ne sais pas trop comment m’y prendre. Si parmi vous, quelqu’un sait ou a déjà fait qu’il n’hésite pas à m’en parler.

Le soir de notre arrivée, au cours de notre promenade pour visiter un peu, il y avait aussi un joueur de quille de huit.

Le village est très joli et les gens sont accueillants et très souriants. Je ne sais pas si c’est le fait d’être une étape des marcheurs de Compostelle, j’ai ressenti une belle sérénité.

Le voici avec sa librairie que j’ai prise en photo évidemment 😊. N’est-elle pas mignonne ?

Nous étions venus pour la transhumance des vaches. J’adore ces animaux et j’en ai pris plein les yeux.

Tu t’imagines que certaines font plus de 40 kms pour arriver dans les estives ? J’ai constaté qu’il y avait une belle organisation. L’ambiance est festive et les habitants des villages sont heureux de faire la fête autour de tripoux, d’escargolade et de vins. Des barnums sont installés et les gens s’y retrouvent avec bonheur et bonne humeur.

Les troupeaux arrivent à leur rythme et sur leur passage, les vaches sont toujours dirigées vers un abreuvoir. Elles y boivent souvent par quatre, les autres attendent patiemment leur tour, puis elles se déplacent et chacune s’est désaltérée, elles reprennent la grimpée.

Elles sont décorées et leurs cloches brinquebalent à chaque pas.

Après toutes ces émotions, elles sont ravies de retrouver leurs veaux qui eux, n’ont pas suivi leur épopée.

Le taureau est aussi de la partie, il n’a évidemment pas fait le voyage à pattes 😁.

Lors de notre week-end, nous avons aussi aperçu des mariés qui sortaient de l’église et leur voiture était amusante😉. C’est fou comme je capte tout quand je laisse trainer mon regard 😉.

Les paysages de l’Aubrac sont superbes et te laissent dans une zénitude, tu ne peux pas imaginer 💖. Ici un champ de coquelicots 👇.

Ici une cascade 👇.

Ici une coulée de lave comme ils disent alors que c’est un éboulis de rochers basaltiques 👇.

Ici c’est le pont des pèlerins 👇.

Ici les genets 👇 et les paysages de l’Aubrac.

Avant de repartir, nous avons visité Estaing, village classé.

Voilà pour cette petite escapade bien sympathique, sereine et reposante.

Connaissais-tu l’Aubrac ? La transhumance ? Raconte-moi en commentaires et n’oublie pas, si tu as déjà fait le chemin de Compostelle, raconte-moi.

À très vite…

Gourmandise ou transparence ?

Bonjour toi 😉

Du côté de chez Ma ici le challenge était de publier une photo dont le thème était En toute transparence. Bien sûr, j’aurais pu publier des souvenirs de cascade, d’eau claire, mais en fouillant dans mes clichés, voici ce que j’ai trouvé. En toute transparence, ne vois-tu pas ce qu’il y a dans la coupe ?

En toute transparence, penses-tu qu’il s’agit plutôt de ma gourmandise mise à l’honneur ? C’est un banana split fait maison. En toute transparence, il était rudement bon. Je ne suis pas fan de la chantilly, c’est donc Monsieur le plus gourmand 😉 et en toute transparence, c’est la pure vérité 😄.

Bon appétit 😋 l’heure du goûter est un peu passée mais en toute transparence, il ne te fait pas envie ?

À très vite…

Vous avez dit géométrique ?

Bonjour toi 😉

Du côté de chez Ma ici le challenge était de trouver une photo qui parlait de forme géométrique. Alors… voici ce que j’ai trouvé 😁

Monsieur est un fan de vélo et autant il suit toutes les courses à la télé, autant il en pratique depuis toujours. Alors quand il a reçu ce cadeau , il était ravi et moi j’en profite pour vous le partager. Ne sont-elles pas belles les formes géométriques ? Le rond pour les roues et le plateau des vitesses, le triangle (je ne sais plus lequel, inutile d’avouer que la géométrie, les maths et moi, nous ne sommes pas copains du tout 😂) pour le cadre arrière, le trapèze pour le cadre avant, la forme oblongue pour la chaîne.

Voici son vrai 👇 je devais plutôt dire ses vélos 🧐

Challenge relevé ? 😁

J’ai aussi un vélo pour le suivre… il est rouge… et électrique pour prendre vraiment du plaisir et ne pas rester tout le temps derrière lui, mais ceci fera sans doute l’objet d’une histoire.

À la semaine prochaine pour le challenge suivant du côté de chez Ma ici.

À très vite…

Bavardages

Bonjour toi 😉

Chez Ma il fallait raconter (c’est le thème 😊) avec le partage d’une photo. J’ai cherché et j’ai trouvé. Je suis bavarde alors raconter ne devrait pas poser de problèmes, le tout est de ne pas m’éloigner du sujet 😄. Je me souviens qu’au lycée, en cours de français, le professeur me disait « attention au hors sujet ». Tu vois, ça commence mal, je raconte déjà ma vie. Mais n’est-ce pas le sujet ? Raconter. Alors je raconte.

N’est-ce pas beau de se raconter en musique ? Moi, j’appelle cette gente dame une ménestrel mais est-ce le véritable mot ? De plus, je ne sais pas si on dit une Ménestrel. Cette photo prise à Dinard en août dernier me rappelle de jolis souvenirs. Je me suis arrêtée devant elle, l’ai regardée et écoutée. Dans sa bulle, elle ne voyait personne. Elle se racontait certainement une histoire en faisant sa musique dans son costume d’époque.

Pivoine

Je continue de raconter. Ce matin, j’ai cueilli deux pivoines rouges. J’en ai d’autres, mais celle-là est particulière. Le pied de pivoine vient de ma maison de campagne (que je n’ai plus) et chaque année ce pied vivote, il donne une fleur. Mais cette année, il s’est étendu et deux belles pivoines sont fleuries, (oui je sais, que deux, mais c’est pas mal ! d’ailleurs, je l’ai félicité). J’ai hésité avant de les cueillir. Pourquoi donc ? Je t’explique, quand elles sont dans mon vase, elles ne sont plus dans mon jardin et ça me fait de la peine. Pourtant, si elles sont sur ma table, j’en profite davantage. Cruel dilemme ! Dis-moi ce que tu en penses toi . Tu aimes cueillir tes fleurs ? Remarque que lorsque j’en ai à profusion, je n’hésite pas. Les glaïeuls par exemple, je les mets dans un grand vase. Le lilas, je le laisse, surtout qu’il fane vite dans l’eau, sauf si, conseil de fleuriste, tu écrases le bois de la branche, l’eau y pénètre plus facilement et il dure plus longtemps. Tout comme le muflier, je le laisse sur pied. Par contre, les roses, j’ai parfois du mal à les mettre dans un vase. Dès qu’elles fleuriront, je les partagerai (en photo).

Renoncule

Je te raconte l’histoire de ma renoncule que je surveille de près. Figure-toi qu’il y avait une autre fleur que j’aurais déjà dû avoir, mais elle a été grignotée. L’année dernière, idem, je n’ai pas eu la chance de voir comment était la fleur. Aussi cette année je surveille. J’espère qu’elle arrivera au bout et qu’un escargot gourmand ne la prendra pour son déjeuner 😏.

Voilà voilà, j’ai pas mal raconté non ?

À très vite…