Je dis Poésie

Bonjour toi 😉

Illustratrice Madmoiselle C
Joli mois d’août
Tu es à moitié passé
Ne pas y penser

Cornets de glace
Acidulées ou sucrées
C’est vraiment l’été

Soleil et plage
Casquette sur la tête
Je savoure l’instant


Glisse le sable
Comme le temps qui coule
Cornet dans les mains

Été du mois d’août
Longues soirées parfumées
Doigts entrelacés

© Isabelle-Marie d’Angèle (août 2022).



À très vite…

Bonjour Août

Bonjour toi 😉

Illustratrice Magalie Foutrier

Août mûrit les fruits, Septembre les cueille

Saluons ce nouveau mois comme il se doit avec les illustrations piochées ici et là 😊 et rêvons un peu 😊, un bouquet de tournesols dans les bras 😉

Toujours et encore la chaleur ! Comment la vis -tu ? 😁

Tu sens ce parfum ?

Pascal Campion

Lis-tu davantage ?

Aimes-tu attacher tes cheveux l’été ?

Véronica Collignon

Te promènes-tu en vélo pour découvrir la nature ?

Es-tu fan des croisières ?

Du surf ?

Aimes-tu jouer à la pin-up ? 😂

Ou pas 😂 partisan du rien faire mais le faire bien !

Profite bien des couchers de soleil 😎

Et des amis 😍

Bon mois d’août à tous 💖

À très vite…

Bonjour juillet

Bonjour toi 😉

Enfin ça y est
On y est
En juillet
Sonne l’été. 

Cabanes habillées
Attendent les vacanciers
Les cris des enfants
Cris des mouettes dans le vent.

Du soleil
Des groseilles
La peau vermeille
Et les abeilles.

C’est ça Juillet 
Vacances d’été
Soleil à satiété
Des jours à se reposer. 

Cabanes de plage
Vive le déballage
Ballons achetés au village
Pour ça il n’y a pas d’âge.

Cabanes en fêtes
Peut-être pas parfaites
Chocolat et noisettes
Ressemblent à une cafèt’.

Cabanes colorées
Pour fêter l’été
Se sont revigorées
Et saluent les peaux dorées.

L’hiver se sont rafistolées
Les cabanes de l’été
Pour recevoir Juillet
Et le retour des vacanciers. 

© Isabelle-Marie d’Angèle – juillet 2022
À très vite…

Bonjour Juin

Bonjour toi 😉

Ah ce mois de juin … ce texte écrit en 2018, je l’ai retrouvé. C’était du temps où ma plume écrivait sous le pseudo de Minibulle…

— Minibulle, avec toi je ne suis plus copain !

— Pourquoi, Monsieur Juin ?

— Tu es trop occupée avec tes livres…

— C’est vrai qu’un peu trop, je m’en enivre !

— Alors tu m’as oublié, Moi, Juin !

— Mais non, petit coquin !

— Bien trop prise par tes fleurs et tes fruits.

— Tu parles de Prune, Muguette et Félicie ?

— Oui, tes histoires jamais finies.

— Mais des histoires de la vie.

— Ta plume n’écrit plus pour nous !

— Serais-tu jaloux ?

— Oui beaucoup !

— Aujourd’hui, tu vois que je pense à vous.

— C’est à cause de ta plume.

— Quoi ma plume ?

— C’est elle qui a remis les pendules à l’heure.

— C’est vrai. Alors, elle a fait ton bonheur.

— Pas que le mien Minibulle.

— Tu essaies de me dire que je suis nulle ?

— Lire et chroniquer c’est bien, c’est vrai !

— Y aurait-il un mais ?

— N’as-tu pas oublié ce que ta Plume voulait ?

— Lire – écrire, écrire – lire, l’un doit gagner ?

— Ta plume se nourrit de tes lectures.

— Oui, j’en suis sûre.

— Ne crains pas de la laisser s’envoler

— C’est vrai… j’ai peut-être oublié.

Merci Monsieur Juin,

Tu es bien malin.

Tu m’as pris la main

Pour qu’on écrive aujourd’hui ce dialogue à deux mains

Il aurait été trop tard demain.

© Isabelle-Marie d’Angèle Minibulle 2018

C’est aussi le jour des enfants, des bêtises et de la bonne humeur.

Pauvre chéri !
J’adore !
😂😂😂

Une petite dernière, même si je ne m’en lasse pas.

Allez encore une 😂

Vive le mois de juin 💖💖.

À très vite…

Je dis Poésie – Mai

Bonjour toi 😉.

Une fois de plus, j’ai griffonné quelques vers pour saluer le mois de Mai qui pour une fois sous ma plume s’est rebiffé 😉.

Salut, joli mois de Mai
Alors, on fait ce qu’il te plait ? 
Ah non, ça ne va pas recommencer
Avec ce En mai, fais ce qu’il te plait !
J’en ai assez !

Mai se rebiffe !
C’est comme une gifle.
Est-ce lui qui renifle ? 
Sûr que c’est pas le merle qui siffle
Mai est agressif.

Il a décidé
De faire ce qu’il lui plait. 
Ah ça ne va pas recommencer
Cesser de, les choses me dicter,
Vous me faites pleurer. 

Assez de ce soleil
Qui vous fait une couleur de miel. 
Regardez les abeilles
Mai ou pas Mai traditionnel
Elles restent opérationnelles. 

Mais, joli mois de mai
Je te connais,
Tu ne peux pas abandonner
Après toi, arrive l’été
Et les beaux jours tu promets. 

Ne fais pas ta mauvaise tête
Même si ton cœur n’est pas à la fête
Mène l’enquête
Pas de tempête,
Mai, tu es la vedette. 

Pars à la conquête
Mets ta Jacquette
Fais des claquettes
Et des courbettes
Bonjour Mai Starlette. 

Ça y est, tu as gagné
Je suis à tes pieds
Foi de Mai,
Ne viens pas grogner
Ni frissonner.

Je fais ce que je peux
Pas toujours ce que je veux
Pour t’en mettre plein les yeux
Avec un ciel pas toujours bleu
Essaie de rester joyeux. 

© Isabelle-Marie d’Angèle (Mai 2022)




À très vite…

Dimanche Citation

Bonjour toi 😉

Je t’offre ce bouquet de muguet et te souhaite tout le bonheur possible 💖💖💖.

Le premier mai c’est pas gai, je trime à dit le Muguet. Muguet, sois pas chicaneur, car tu donnes du bonheur.

Georges Brassens

Paul-Victor Fournier disait aussi :

Le muguet est le sourire aux dents d’ivoire du jeune printemps.

Bon dimanche et bon 1er mai 😊

À très vite…

Avril poésie

Bonjour toi 😏 je partage avec toi, une poésie écrite main levée.

Chez Ma ici le sujet de la semaine était Ne te découvre pas d’un fil. Je me suis amusée à prendre en photos mes bobines de fil et j’ai bafouillé une poésie.

Quel joyeux drille
Ce mois d’avril. 
Il annonce le printemps
Même si on claque des dents.

Ne te découvre pas d’un fil, 
C’est l’adage d’avril. 
Il a bien raison
Restons près du tison. 

Pourtant, les oiseaux chantent
Regarde pointer la menthe,
Et les boutons de Pivoine
Font la joie d’Antoine. 

C’est le mois d’Avril, 
On danse le quadrille. 
Il annonce l’été
Finies les contrariétés. 

Pour illustrer mon image,
Pas besoin de maquillage.
Ces bobines de fil
Représentent bien Avril. 

Ne te découvre pas,
Tu vas attraper froid.
N’oublie pas qu’en Avril
En fraîcheur, il est habile. 


© Isabelle-Marie d’Angèle – avril 2022

À très vite…

Bonjour Mars

Bonjour toi 😉

Aujourd’hui, pas de suite de Marie-Sophie, c’est le mois de mars qui est à l’honneur.

Ce matin, en ouvrant ma fenêtre, j’ai respiré et j’ai senti que c’était le mois des poètes. Verlaine est né un 30 mars. À Metz, chaque année à cette date, sa statue s’habille.

Nous sommes le 1er mars et j’ai l’impression que les fleurs le savaient. Hier encore (tiens ça me rappelle une chanson 😉) elles n’exhalaient pas ce même parfum.

C’est fou comme l’esprit fait vite le raccourci. C’est le mois de mars, et même s’il est celui des giboulées, c’est le mois du printemps.

Qui dit printemps, dit renouveau et réveil de la nature. Les arbres se garnissent de feuilles alors que d’autres fleurissent. Les oiseaux font leur nid, le merle siffle.

Dans la maison, l’envie d’ouvrir en grand et longtemps les fenêtres, histoire de changer l’air de l’hiver se fait sentir.

Je suis allée à la pêche aux dictons ou proverbes, ils sont nombreux 😊je vous en ai choisis quelques-uns :

Mars est un mois élégant, il se met sur son trente-et-un.

Si les rivières débordent en mars, elles déborderont tous les mois de l’année.

Quand il gèle en mars, il gèle autant de fois en mai.

Pour la dame et le cavalier, violettes de février ; pour les catins et les paillards, violettes du mois de mars. (elles sont fleuries dans mon jardin depuis février 😉).

C’est dans le mois de mars que tente de s’ouvrir l’anémone sauvage aux corolles tremblantes (Alfred de Musset).

Le 6 mars, à la sainte Colette, commence à chanter l’alouette.

De Saint-Jean de Dieu (08/03) à Saint-Grégoire (12.03), vents et giboulées font notre désespoir.

Quand mars se déguise en été, avril prend ses habits fourrés.

Bienvenue à toi Mars 2022 et apporte-nous du bonheur, de l’amour (beaucoup, nous en avons besoin), de l’espoir et de la joie.

J’aime beaucoup le mois de mars et toi ?

À très vite…

Mardi écriture – Février ou histoire de la Fée vrillée

Bonjour toi 😉

Tu n’as pas oublié ? Nous sommes mardi et c’est le jour de l’écriture ou d’une histoire 😊.

La fée Vrillée feuilletait son grimoire. Devant elle défilaient ses amies.

La plus grande, la Fée Mur qui le faisait toujours et était sans cesse par monts et par vaux. Venait ensuite la Fée Néant qui était toujours aussi paresseuse et manquait toujours de disparaitre dans le Néant.

La Fée Vrillée sourit. Heureusement que la Fée Dérale la surveillait, celle-là c’était une vraie chef et avec la Fée Rule pas de place pour la surprise.

Ah celles-ci, la Fée Tiche et la Fée Erique, toujours ensembles. Autant pour faire la fête que pour collectionner des objets. Elles s’amusaient à ressembler à la Fée Line qui se déplaçait toujours avec grâce. Rien à voir avec la Fée Culent qui s’empiffrait régulièrement alors que la Fée Roce lui faisait les gros yeux. Une fée devait savoir se tenir ne cessait de répéter la Fée Vrillée, comme la Fée Odale par exemple. Celle-là, une vraie princesse dans son château.

La fée Vrillée referma son grimoire et soupira.

Allons, elle devait saluer ce mois qui arrivait à petits pas avec ses 28 jours. Il n’était déjà pas fier d’être plus petit que ses frères, alors elle n’allait pas en plus oublier de le saluer comme il se doit.

Elle sortit sur le pas de sa porte et s’envola pour parsemer de-ci-delà de la poudre de fée.

Peut-être en as-tu reçu… cela faisait comme des petites gouttelettes de rosée…

february
À très vite…